Marseille: un détenu des Baumettes tue par strangulation son compagnon de cellule de 64 ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Marseille: un détenu des Baumettes tue par strangulation son compagnon de cellule de 64 ans

Publié le 19/03/2017 à 10:25 - Mise à jour à 10:28
©Rennett Stowe/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un détenu est mort, vraisemblablement étranglé par un autre prisonnier, vendredi, à la prison des Baumettes à Marseille. La victime purgeait une peine de 30 ans de prison pour homicide aggravé.

Un prisonnier des Baumettes à Marseille a tué, a priori en l'étranglant, un autre prisonnier, âgé de 64 ans, vendredi 16. Selon le journal La Provence, le drame s'est déroulé aux alentours de 23h.

 La victime purgeait une peine de 30 ans de prison pour un "homicide aggravé", a précisé Xavier Tarabeux, le procureur de la République de Marseille lors d'un point presse. Selon les premiers éléments de l'enquête, il aurait été tué "par strangulation", a-t-il ajouté.

Selon le quotidien local, le suspect aurait demandé en vain à plusieurs reprises son changement de cellule. L'administration ne faisant pas droit à sa requête, il aurait décidé de passer à l'acte. La Provence précise que la victime était condamnée également pour un viol sur un mineur. L'auteur a été placé en garde à vue.

Samedi 16, les accès à la maison d'arrêt des Baumettes a été bloqué par des surveillants qui ont fait face aux forces de l'ordre dans une grande tension au long de la journée. La raison de ce mouvement est liée aux conditions du déménagement vers la prison "Baumettes 2". Ce transfert est prévu au mois d'avril. Le personnel pénitentiaire affirme qu'il y a un manque d'effectifs pour cette prison agrandie.

Inaugurée en 1939, la prison des Baumettes est régulièrement montrée du doigt pour son état déplorable. Sa fermeture est prévue pour fin 2017, avec un transfert dans un nouveau bâtiment construit sur le site. Le nouveau quartier de 573 places, baptisé "Baumettes 2", est construit à la place de bâtiments annexes. Les syndicats s’inquiètent du fait que la fermeture définitive de la prison historique générera "un excédent d’agents, dont 150 devront être mutés sur Aix-Luynes (où se trouve une maison d’arrêt)".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime purgeait une peine de 30 ans de prison pour homicide aggravé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-