Marseille: un enseignant juif attaqué à la machette

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Marseille: un enseignant juif attaqué à la machette

Publié le 11/01/2016 à 12:53 - Mise à jour à 13:03
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Un enseignant juif a été agressé à la machette par un mineur ce lundi à Marseille. Il n'a été que légèrement blessé et a mis en fuite son agresseur qui a ensuite été interpellé. Celui-ci a avancé des motifs antisémites mais les enquêteurs s'interrogent sur sa santé mentale.

La victime s'en est sortie avec quelques blessures légères et son agresseur a été interpellé. Un homme de confession juive a été agressé par un jeune de 15 ans ce lundi à Marseille. L'assaillant l'a attaqué avec une machette, le blessant légèrement aux mains et au dos. Dans ses premières déclarations, il a revendiqué un acte antisémite, mais les enquêteurs s'interrogent sur sa santé mentale.

Selon le Conseil représentatif des institution juives de France (Crif), la victime est un enseignant d'une école juive et portait la kippa au moment des faits. Il aurait été poursuivi sur 50 mètres "sur le chemin de son travail  boulevard Paul Claudel", dans le 9e arrondissement de Marseille, a déclaré l'organisme sur son compte Twitter.

Rattrapé par son agresseur, il s'est défendu et aurait réussi à le mettre en fuite. L'homme a même laissé tomber son arme en s'enfuyant. Sa cavale aura été de courte durée puisque les hommes de la BAC (Brigade anti-criminalité), l'ont retrouvé et interpellé dans les dix minutes qui ont suivi.

Selon les premières constatations des policiers, il pourrait s'agir d'un acte antisémite mais son auteur semble être un déséquilibré. "Il s'agit d'un individu très excité, mais qui revendique clairement son acte, qu'on peut qualifier d'antisémite", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

"L'individu ne semble pas jouir de toutes ses facultés", a précisé une autre source proche du dossier. "L'affaire est prise très au sérieux par les enquêteurs", a expliqué la source policière.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La BAC a interpellé l'agresseur quelques minutes après les faits.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-