Marseille: un Gilet jaune jette un pot de rillettes sur la police, 4 mois ferme

Marseille: un Gilet jaune jette un pot de rillettes sur la police, 4 mois ferme

Publié le 30/01/2019 à 13:45 - Mise à jour à 14:02
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été condamné lundi 28 à Marseille pour avoir jeté un pot de rillettes sur les forces de l'ordre lors de l'Acte 11 des Gilets jaunes. 

Le projectile n'est pas banal. Un manifestant qui participait à l'Acte 11 des Gilets jaunes à Marseille dans les Bouches-du-Rhône a été interpellé alors qu'il prenait part à des affrontements avec les forces de l'ordre. Jugé lundi 28 en comparution immédiatement devant le tribunal de la cité phocéenne, il comparaissait pour un jet de... pot de rillettes en direction des forces du maintien de l'ordre.

Comme le rapporte le journal La Provence, qui révèle l'information, l'individu comparaissait avec deux autres personnes qui avaient également participé avec des affrontements avec la police. Ces derniers étaient jugés pour participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences. Ils étaient porteurs de pierres lors de leur interpellation. Ils ont écopé de 2 et 4 mois de prison ferme et ont été placés sous mandat de dépôt.

Lire aussi - Acte 12 - Eric Drouet appelle à un "soulèvement" par "tous les moyens"

Quant au lanceur de pot de rillettes. "Il a écopé de dix mois de prison, dont six avec sursis, mais le tribunal ne l’a pas placé en détention. Il sera convoqué ultérieurement par le juge d’application des peines", rapporte le quotidien local.

Le ministère de l'Intérieur a dénombré 69.000 "gilets jaunes" dans toute la France pour leur onzième samedi consécutif de manifestation, en baisse par rapport aux 84.000 manifestants recensés la semaine dernière, le seul comptage disponible, contesté acte après acte par les manifestants.

A Paris, où Jérôme Rodrigues, une figure connue du mouvement, a été blessé à l'œil alors qu'il filmait un regroupement de divers cortèges place de la Bastille, les autorités ont comptabilisé 4.000 manifestants, contre 7.000 le 19 janvier.

Voir:

Eric Drouet affirme avoir été approché par Mélenchon et le RN (vidéo)

"Jet de canette" et "bombe artisanale": prison ferme pour deux gilets jaunes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un gilet jaune a écopé de prison ferme pour un jet de pot de rillettes contre les forces de l'ordre à Marseille.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-