Marseille: un malvoyant et son chien d'aide expulsés d'un supermarché

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Marseille: un malvoyant et son chien d'aide expulsés d'un supermarché

Publié le 09/10/2018 à 20:47 - Mise à jour à 20:55
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Arthur Aumoite, un jeune malvoyant, a été expulsé d'un Monoprix où il faisait ses courses avec son chien d'aide en septembre dernier. La scène a été filmée et publiée sur les réseaux sociaux et a créé la polémique.

C'est illégal. Un jeune homme a été filmé en train de se faire expulser sans ménagement d'un supermarché Monoprix à Marseille. Les faits se sont déroulés le 21 septembre dernier.

C'est un ami d'Arthur Aumoite, présent lors de cette expulsion, qui a filmé la scène. Le malvoyant pris à partie a finalement décidé de publier le court film sur les réseaux sociaux lundi 8. Il a directement été repris par des associations ou simplement des internautes outrés par le comportement des employés du magasin Monoprix de la Blancarde à Marseille.

Dans cette vidéo, le gérant du magasin ordonne à Arthur Aumoite de bien vouloir laisser son chien dehors pour des raisons d'hygiène.

A voir aussi: Polémique à Toulouse - un jeune handicapé privé de son chien d'aide dans un supermarché (vidéo)

Mais le jeune malvoyant refuse lui expliquant qui est "dans (son) bon droit" et qu'il a tout à fait le droit de faire ses courses avec son chien d'aide.

La situation dégénère alors et après avoir bousculé le jeune homme le gérant de l'établissement et un vigile poussent sans ménagement le chien et son maître vers la sortie.

Face à la polémique lancée par cette vidéo de quelques minutes, la chaîne Monoprix a présenté ses excuses publiquement. "Nous sommes désolés pour cet incident, tout comme le directeur du magasin qui a revu le jeune homme l'après-midi même pour s'excuser. Si pour des raisons sanitaires, les animaux ne sont pas acceptés dans nos magasins, les guides d'aveugles font évidemment exception", a ainsi fait savoir l'entreprise en rappelant la loi française qui stipule bien que les chien d'aveugle sont autorisés dans tous les lieux publics.

La vidéo a tout de même été partagée 240 fois en une seule journée, ce qui a poussé Monoprix à une nouvelle fois présenter ses plus plates excuses, sur Twitter cette fois.

"Monoprix condamne fermement les faits qui se sont déroulés à Marseille et vous présente ses excuses. Engagées depuis plusieurs années dans la lutte contre les discriminations, nos équipes sont formées à l’accueil de tous les publics et ont été sensibilisées à nouveau".

Cet incident n'est cependant pas isolé, en août dernier un Carrefour toulousain avait créé une pareille polémique. Le gérant du magasin avait refusé qu'un jeune handicapé ne rentre accompagné de son chien d'aide.

A lire aussi:

Discrimination: le jeune handicapé qui attaquait la SNCF débouté

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


C'est le gérant d'un Monoprix de Marseille qui a expulsé un jeune malvoyant et son chien.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-