Marseille: un prof dérape et agresse un étudiant en plein partiel de droit

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Marseille: un prof dérape et agresse un étudiant en plein partiel de droit

Publié le 08/07/2019 à 08:43
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un incident a perturbé l'examen de rattrapage de droit des sûretés mercredi 3 juillet à la fac de droit de la Canebière, à Marseille. Un professeur agrégé, qui surveillait l'épreuve, se serait emporté contre un étudiant et l'aurait saisi par le cou. Des menaces de mort contre les autres étudiants auraient aussi été proférées.

Un étudiant a été pris à parti par un professeur agrégé de droit civil mercredi dernier à la fac de droit de la Canebière, à Marseille. L'altercation a eu lieu en plein partiel: une trentaine d'étudiants passaient le rattrapage de l'examen de droit des sûretés quand c'est arrivé.

Selon La Provence, qui rapporte les faits, un aurait commencé par reprocher des bavardages à l'étudiant en question, lui demandant de changer de place, ce qu'il a fait sans contester.

Mais l'enseignant de 59 ans, qui aurait entendu l'étudiant dire "bouffon", se serait ensuite très vite emporté et aurait saisi l'étudiant au niveau du cou.

Ce dernier, qui ne veut pas porter plainte de peur de mettre son avenir en danger, a été examiné par un médecin et souffre d'hématomes au niveau de la nuque et de la trachée.

Le quinquagénaire aurait proféré plusieurs menaces. D'abord à l'encontre de l'étudiant incriminé pour bavardages: "Fermez bien votre gueule, ou je vais finir par vraiment m'énerver. Vous vous prenez pour qui? Si vous ne la fermez pas, vous dégagez d'ici". Mais aussi des menaces de mort contre les autres étudiants qui protestaient et voulaient prendre la défense de leur camarade: "Taisez-vous ou je vous bute tous, le premier qui moufte, je le prends à coups de poing dans la tronche et j'en suis capable, je vais vous faire bouffer vos extraits de naissance".

Une lettre ouverte a été rédigée par l'ensemble des étudiants présents dans la salle d'examen. Elle retrace une version collective des faits.

Auprès du doyen de l'université, le professeur agrégé a reconnu s'être emporté "au-delà du raisonnable" et avoir saisi l'étudiant par le col, sans l'étrangler. Des mesures disciplinaires pourraient être engagées.

A noter que les candidats à cette épreuve de rattrapage pourront repasser l'examen dans de meilleures conditions s'ils le souhaitent.

Lire aussi:

Ses amis mettent le feu à son tee-shirt, l'étudiant grièvement brûlé

Deux policiers jugés à Lyon pour des violences contre deux étudiants

Incidents homophobes en Vendée: trois étudiants exclus, neuf en sursis

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un professeur agrégé de droit a dérapé mercredi, à Marseille, en plein partiel et s'en est pris physiquement à un étudiant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-