Marseille: un trafic d'hormone de croissance démantelé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Marseille: un trafic d'hormone de croissance démantelé

Publié le 11/12/2015 à 20:38 - Mise à jour à 21:00
©Oleg Klementiev/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

A Marseille, la police a démantelé un trafic d'hormones de croissance et de produits stéroïdes, revendus dans des clubs de musculation. Quatorze personnes ont été placées en garde à vue.

La police marseillaise a annoncé ce vendredi 11 décembre avoir démantelé un trafic d'hormone de croissance et de produits stéroïdes, revendus dans des clubs de musculation, avec un préjudice dépassant les 368.000 euros pour la Sécurité sociale.

Après un coup de filet cette semaine, 14 personnes ont été placées en garde à vue, dont les deux instigateurs présumés du trafic, âgés de 25 à 30 ans.

Trois personnes ont été mises en examen pour faux et usage de faux, escroquerie et détention illégale de psychotropes en bande organisée, dont la tête présumée de ce trafic qui durait depuis plusieurs mois, un adepte de musculation, placée en détention.

"Tous les protagonistes ont reconnu l'intégralité des faits" lors de leur garde à vue, a relevé le commissaire Emmanuel Kiehl, chef de la Sûreté départementale, lors d'une conférence de presse.

A l'aide d'ordonnances et d'un tampon de médecin hospitalier volés, les trafiquants ont acquis "toute une série de psychotropes" utilisés illégalement par certains culturistes pour augmenter leur masse musculaire, a-t-il détaillé.

Les ordonnances étaient confiées à des allocataires de la couverture maladie universelle (CMU), qui allaient se fournir chez des pharmaciens marseillais, la Sécurité sociale réglant la note. Ces professionnels ont été trompés et ne sont pas considérés comme des complices du trafic.

Les boîtes d'hormones de croissance, les plus coûteuses, sont vendues en pharmacie autour de 700 euros pièce, mais étaient écoulées par ce réseau autour de 250 euros la boîte.

Les produits, testostérone, hormones de croissances et autres médicaments destinés à augmenter la masse musculaire étaient notamment écoulés dans des clubs de musculation marseillais. Le gérant de l'un de ces clubs a reconnu auprès des policiers avoir servi "d'intermédiaire", a précisé Emmanuel Kiehl.

A ce stade, les clients n'ont pas été inquiétés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les produits étaient revendus dans des clubs de musculation. (Photo d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-