Maubeuge: 400 détenus évacués suite à l'incendie de la prison

Auteur(s)
PP
Publié le 19 décembre 2014 - 10:17
Image
Une prison.
Crédits
©Henry Hagnäs/Flickr
Il restait encore près de 200 détenus à évacuer de la prison de Maubeuge, ce jeudi matin.
©Henry Hagnäs/Flickr
Un incendie a provoqué une coupure d'électricité à la prison de Maubeuge, jeudi 18 au soir. Les détenus ont dû être évacués.

Le cas est rare. Les 400 détenus de la prison de Maubeuge vont devoir être évacués suite à un incendie ayant endommagé le système électrique du centre pénitentiaire, jeudi 18, provoquant une gigantesque panne.

Si l'incendie a été maîtrisé depuis, le courant reste totalement coupé dans la prison, qui est plongée dans le noir. Par mesure de sécurité, notamment pour les personnels de surveillance, 200 détenus ont donc dû être évacués dans la nuit de jeudi 18 à vendredi 19. Il en reste autant, qui seront quant à eux transférés dans la journée de ce vendredi.

Selon de sources pénitentiaires, cette opération à haut risques (notamment d'évasion) s'est déroulée dans le calme. Des renforts ont été déployés aux alentours de la prison, par mesure de prévention. Le centre héberge majoritairement des prévenus en attente de jugement ainsi que des détenus en fin de peine qui ont été évacués en bus.

Les quelques détenus considérés comme dangereux, la prison ne comportant pas de quartier de haute sécurité, ont quant à eux été transférés en fourgons cellulaires.

Les personnes évacuées, dont certaines ont dû être tirées du lit en pleine nuit, sont restées calmes. Elles ont été réparties dans les autres centres pénitentiaires de la région.

Ce vendredi matin, il restait encore 200 détenus environ à évacuer. Selon Bernard Chalureau, représentant du syndicat pénitentiaire FO, interrogé sur France Info, l'évacuation devrait être achevée vers midi.

Les travaux de réparation du système électrique de la prison pourraient prendre entre deux semaines et un mois, selon différentes sources citées par Le Parisien. En attendant, les détenus vont devoir se serrer dans les autres établissements de la région pour passer les fêtes.

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.