Mayotte: un membre du GIGN entre la vie et la mort et un autre blessé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Mayotte: un membre du GIGN entre la vie et la mort et un autre blessé

Publié le 25/06/2018 à 12:45 - Mise à jour à 12:55
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un membre du GIGN était entre la vie et la mort ce lundi après une intervention qui a mal tourné à Mayotte, dimanche. Son unité a été victime de jets de pierres, l'un de ses collègues a également été blessé à la tête.

Deux membres du GIGN ont été blessés à la tête, dimanche 24 lors d'une opération menée à Mayotte. L'un d'eux était encore ce lundi 25 entre la vie et la mort. Ils auraient été victimes de jets de projectiles lors de la tentative d'interpellation d'un homme recherché.

Selon les premiers éléments dévoilés, cette antenne du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale, basée à Pamandzi, avait été déployée à Bandrélé, dans le sud de l'île, pour arrêter un homme connu des services de police pour différentes violences, notamment sur des touristes. L'individu en question faisait l'objet d'un mandat de recherche.

Les conditions exactes de l'agression restaient à préciser ce lundi. Certaines sources affirmaient que c'est l'homme que les gendarmes venaient interpeller qui leur aurait jeté divers projectiles quand d'autres évoquent une dizaine de personnes qui auraient lancé des pierres et des pavés.

Lire aussi: Santé, éducation, infrastructures, logement: Girardin présente 53 "engagements" pour Mayotte

Un premier militaire a été touché à la tête et souffre d'un traumatisme crânien. Ses jours ne seraient cependant pas en danger. Un de ses collègues a été encore plus gravement touché. Victime d'une fracture du crâne, il a dû être placé dans un coma artificiel. Son pronostic vital était engagé ce lundi. Les deux hommes doivent être transportés à La Réunion pour y être soignés.

Sur Twitter, la Gendarmerie nationale a adressé un message de soutien à ses deux blessés, partagé notamment par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

En 2016, le gouvernement avait décidé de l'implantation de nouvelles unités d'intervention et notamment d'une antenne du GIGN à Mayotte pour répondre notamment au risque d'attentat de masse.

Depuis plusieurs années, la situation sur l'île française est très tendue. Elle est en effet confrontée à une explosion démographique notamment liée à une immigration importante. Plus de 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté, et les chiffres de la délinquance y sont supérieurs à tout autre territoire français.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un membre du GIGN se trouve dans le coma suite à une intervention à Mayotte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-