Meaux: un ancien élève agresse une prof, le collège sous le choc

Meaux: un ancien élève agresse une prof, le collège sous le choc

Publié le 19/10/2017 à 17:41 - Mise à jour à 17:48
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Au collège Beaumarchais à Meaux (Seine-et-Marne), un ancien élève est revenu mercredi dans l'enceinte de l'établissement pour s'en prendre à une enseignante d'arts plastiques. Pour le moment, ses motivations ne sont pas encore connues.

Choc au collège Beaumarchais à Meaux (Seine-et-Marne). Tous les professeurs se sont mis en grève ce jeudi 19, au lendemain d'une violente agression. Un ancien élève, désormais lycéen, est revenu dans l'enceinte de l'établissement et s'en est pris à une enseignante d'arts plastiques pour une raison encore indéterminée. L'agresseur l'aurait saisie par le cou avant de s'enfuir et d'être rattrapé. Il a rapidement été placé en garde à vue.

D'après les premiers éléments divulgués, l'adolescent se serait présenté au collège pour récupérer son relevé de notes du brevet. Seulement voilà: ce dernier se trouve au Siec, le service interacadémique des examens et concours. Par conséquent, le jeune homme a été éconduit par le personnel de l'établissement. Prenant la direction de la sortie, il aurait alors fait machine arrière, s'en prenant à cette enseignante, laquelle se serait débattue et aurait crié lorsque l'agression s'est produite.

"Pour une raison qu’on ignore, il s'en est pris à cette professeure, qui ne l’a pourtant jamais eu comme élève, alors qu’elle se trouvait seule dans une salle de classe", a expliqué une source proche du dossier. Fort heureusement, elle n'a pas été blessée. "Elle va physiquement bien" mais se trouve en état de choc.

Pour le moment, rien ne permet de savoir les motivations de l'agresseur, d'autant que la victime "est une professeure super gentille et très aimée des élèves", a confié un collégien au Parisien. Ainsi, par solidarité, tous les professeurs de l'établissement ont décidé de ne pas faire cours ce jeudi. Une enquête, menée par le commissariat de Meaux, a été ouverte. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'agresseur a été placé en garde à vue.

Newsletter





Commentaires

-