Menaces de mort: Jawad Bendouad condamné à six mois de prison avec sursis

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Menaces de mort: Jawad Bendouad condamné à six mois de prison avec sursis

Publié le 25/04/2018 à 16:26 - Mise à jour à 16:40
© / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le tribunal de Bobigny a condamné ce mercredi Jawad Bendaoud à six mois de prison avec sursis, avec mise à l’épreuve, obligation de soins, de travail ou de se former pour avoir menacé de mort son ex-compagne.

Il a interdiction de rentrer en contact avec la jeune femme. Jawad Bedaoud a écopé de six mois de prison avec sursis, assorti d'une mise à l’épreuve pour une durée de deux ans pour menaces de mort sur son ex-compagne. Il était jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Bobigny ce mercredi 25.

Les menaces par "textos et appels" remontent à "fin mars", selon une source proche de l'enquête. "Je vais te tuer", "je vais t'égorger", a notamment déclaré le prévenu. La jeune femme avait porté plainte ce qui avait provoqué le placement de Jawad Bendaoud en garde à vue mardi 24 à Saint-Denis.

Au cours de l'audience, celui qui a été relaxé en février par le tribunal correctionnel de Paris pour "recel de malfaiteurs terroristes", n'a pas été tendre avec la plaignante. "J’en ai rien à foutre d’elle, j’ai couché avec 17 filles depuis le 14 février (sa sortie de prison NDLR), mon avocat a les noms", a-t-il expliqué à la barre. Et d'ajouter: "Vous n'avez pas idée de la langue de vipère que c’est. Je vais la quitter, j’ai un avion de chasse qui m’attend".

Lire aussi - Jawad Bendaoud en garde à vue pour menaces de mort sur son ex-compagne

Jawad Bendaoud a toutefois reconnu que son comportement n'était pas acceptable: "oui j’ai fait n’importe quoi monsieur le juge, c’est honteux pour moi". Et d'implorer: "Faites de moi ce que vous voulez, mettez moi 400 heures de travaux d’intérêt général, mais je veux juste pas retourner en prison".

Son avocat a d'ailleurs plaidé contre son emprisonnement. "La prison n’a aucun sens. Il a perdu une partie de son cerveau en prison, après 27 mois à l’isolement on ne peut pas s’attendre à ce qu’il soit l’homme le plus rangé du monde. La prison c’est exclu!", a fait valoir Me Nogueras.

Surnommé "le logeur de Daech", Jawad Bendaoud, 31 ans, a été relaxé en première instance le 14 février 2018, le tribunal ayant estimé que les charges contre le prévenu étaient "insuffisantes pour démontrer la culpabilité de Jawad Bendaoud", au terme d'un procès émaillé d'incidents d'audience et de déclarations à l'emporte-pièce. Le parquet de Paris, qui avait requis quatre ans de prison, a fait appel et un nouveau procès se tiendra du 21 novembre au 21 décembre 2018.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Jawad Bedaoud a écopé de six mois de prison avec sursis pour menaces de mort.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-