Mère prostituée, SDF torturés, nouveau procès pour la "maison de l'horreur"

Mère prostituée, SDF torturés, nouveau procès pour la "maison de l'horreur"

Publié le 17/09/2018 à 11:50 - Mise à jour à 12:03
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La Cour de cassation ayant noté un vice de procédure, Marie-Daisy Delaplaine et Pascal Poudroux comparaissent de nouveau à partir de ce lundi dans l'affaire de la "maison de l'horreur", où la mère/belle-mère du duo ainsi que des SDF étaient séquestrés et torturés. Les deux accusés purgent une peine de 30 ans de prison.

Ils purgeaient une peine définitive de 30 ans de prison, mais la Cour de cassation a souligné un vice de forme lors de leur procès en appel. Marie-Daisy Delaplaine et Pascal Poudroux seront donc jugés de nouveau dans l'une des plus sordides affaires criminelles ayant touché la Réunion ces dernières années, celle de la "maison de l'horreur".

Le couple est accusé en effet d'avoir séquestré la mère de Pascal Poudroux dans sa maison de la Plaine des cafres, dans le nord-est du département ultramarin. L'affaire éclate en septembre 2012: une femme se présente aux forces de l'ordre, elle explique qu'elle vient de s'échapper de la maison de son fils qui la séquestrait avec sa compagne depuis des mois. L'enquête va rapidement mettre en lumière l'horreur qui se déroulait derrière les murs de cette résidence.

Le couple aurait non seulement retenu prisonnier leur victime, mais celle-ci été également torturée et prostituée par le couple , comme le rappelle la presse locale qui a couvert l'affaire. Mais la mère et belle-mère des accusés n'a pas été la seule victime. Le duo criminel a également torturé deux sans domicile fixe, avec pour seul nourriture des excréments, des vers et du piment dans un bocal. Les victimes subissaient également des agressions au manche à balai ou aux piments insérés dans les parties intimes.

Voir aussi: En dix ans, chute spectaculaire de 40% du nombre de condamnations pour viol

Les deux premiers procès, en première instance et en appel ont surtout mis en évidence le rôle de Marie-Daisy Delaplaine, "cerveau" du couple infernal qui a en outre été reconnue coupable de viol. Pascal Poudroux avait d'ailleurs nié son implication aux côtés de sa compagne ce qui n'avait pas empêché la lourde condamnation en appel en mars 2016 du duo décrit par un expert psychiatre (en première instance) comme "un couple diabolique" chez qui "la perversion est sans limite".

Lire aussi:

Gard: un footballeur professionnel renvoyé aux assises pour viol

Il viole une femme enceinte, elle saute du 3e étage pour s'échapper

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La "maison de l'horreur" va connaître son troisième procès.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-