Méru: un train percute une voiture entre Paris et Beauvais, le conducteur est décédé

Méru: un train percute une voiture entre Paris et Beauvais, le conducteur est décédé

Publié le 26/06/2017 à 12:53 - Mise à jour à 12:57
© DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le trafic TER était toujours très perturbé ce lundi à la mi-journée, après qu'un train ait percuté une voiture sur un passage à niveau au niveau de Méru, dans l'Oise, tuant son conducteur.

Le trafic SNCF sur la ligne TER Paris-Beauvais s'est retrouvé fortement perturbé ce lundi 26 au matin après qu'un train ait percuté une voiture au niveau de la commune de Méru, dans l'Oise.

L'accident s'est produit vers 7h40 alors que le véhicule s'est retrouvé bloqué sur le passage à niveau. Lorsque le train l'a percutée, la voiture est restée coincée sous la rame sur plusieurs mètres. Quand les secours sont arrivés, ils ont constaté que le conducteur était grièvement blessé et l'ont immédiatement pris en charge en état d'urgence absolue. Mais il a rapidement succombé à ses blessures.

A bord du train, plusieurs passagers ont été blessés, notamment à cause de l'explosion des vitres suite à l'impact entre le TER et la voiture, qui était une Citroën grise selon Le Parisien. Il ne s'agit toutefois que de blessés légers. Mais plusieurs personnes se trouvaient aussi en état de choc.

Il y avait près de 800 passagers à bord de ce train. Des bus de substitution ont été mis en place par la SNCF pour les acheminer à leur destination. Tout comme pour les voyageurs des trains qui devaient emprunter la ligne après celui accidenté. Mais la prise en charge n'a commencé que vers 10h15.

Les autorités et la société de transport ferroviaire ont prévenu rapidement que les opérations pour libérer la voie allaient durer un certain temps, la scène ayant été gelée pour les besoins de l'enquête. D'énormes retards étaient donc à prévoir. A midi, le trafic était toujours très perturbé et devrait même fonctionner au ralenti une bonne partie de la journée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A bord du train, plusieurs passagers ont été blessés, notamment à cause de l'explosion des vitres suite à l'impact entre le TER et la voiture. (illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-