Metz: ivre, il tente de s'emparer de l'arme d'un militaire de Sentinelle et prend la fuite

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Metz: ivre, il tente de s'emparer de l'arme d'un militaire de Sentinelle et prend la fuite

Publié le 09/07/2017 à 14:29 - Mise à jour à 14:31
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une enquête a été ouverte à Metz après qu'un homme a touché l'arme d'un militaire de l'opération sentinelle avant de s'enfuir dans la foule samedi. Le suspect semblait en état d'ébriété.

Le suspect était visiblement en état d'ébriété. Un jeune homme a tenté d'arracher, samedi 8 au soir, l'arme d'un militaire, déployé dans le cadre de l'opération Sentinelle, à Metz, en Lorraine, lors d'un rendez-vous culturel estival près de la cathédrale, a rapporté Le Républicain lorrain. Il a réussi à prendre la fuite dans la foule sans pouvoir être rattrapé.

Il était près de 22h45 au moment des faits, l'homme s'est approché du soldat en faction avant de tenter de se saisir de l'arme de ce dernier. Le militaire a réussi à le repousser sans qu'aucun coup de feu n'ait été tiré. L'incident n'a fait, heureusement, aucun blessé. Selon les témoignages des passants, l'homme semblait ivre.

"Les caméras de ville le montrent en train de fuir", a indiqué le Républicain lorrain. Et d'ajouter: "Les forces de police recherchent activement cet homme tatoué aux avant-bras, mince vêtu de sombre. Il était vraisemblablement accompagné d’une jeune femme. Elle aussi est en cours d’identification".

Lors d'un point presse, Christian Mercuri, procureur de la République, a indiqué que le suspect aurait touché l'arme du militaire, "peut-être pour s'en emparer, sans qu'aucune parole n'ait été échangée, ni aucune revendication formulée". Et d'ajouter: "Une enquête a été ouverte pour identifier l'individu, et la piste privilégiée est celle d'un incident. (…) Il n'est pas exclu qu'il s'agisse de quelqu'un en état d'ébriété".

Quoiqu'il en soit, le jeune homme, visiblement âgé d'une vingtaine d'années, est activement recherché par les forces de l'ordre lorraines. Dans le cadre de l’opération Sentinelle lancée en janvier 2015, 10.000 soldats (dont 3.000 en réserve) sont engagés sur l'ensemble du territoire national.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'incident n'a fait, heureusement, aucun blessé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-