Meurthe-et-Moselle: 100 ans après, l'alliance d'un Poilu est retrouvée

Meurthe-et-Moselle: 100 ans après, l'alliance d'un Poilu est retrouvée

Publié le 26/11/2018 à 19:35 - Mise à jour à 19:37
© / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une alliance ayant appartenu à un Poilu lors de la Première Guerre mondiale a été retrouvée en Meurthe-et-Moselle. C'est un chasseur de métaux qui l'a découverte enfouie, il cherche maintenant les descendants du couple dont les noms sont inscrits sur le bijou.

Un habitant de Meurthe-et-Moselle, qui cherchait des métaux, a découvert une alliance qui pourrait avoir appartenu à un Poilu lors de la Première Guerre mondiale. Jean-François Broyez a retrouvé le bijou dans la forêt entre Blainville-sur-l'Eau et Rosières-aux-Salines.

Là, il y a plus de 100 ans, Français et Allemands se sont affrontés lors de la bataille du Grand-Couronné, s'est souvenu L'Est Républicain vendredi 23.

Jean-François Broyez cherchait des métaux lorsque son détecteur a émis un son. Une quinzaine de centimètres plus bas, il a découvert l'alliance.

A voir aussi: Augustin Trébuchon, dernier poilu mort au combat

Deux noms sont inscrits à l'intérieur ainsi qu'une date: M. Boulanger et G. Minin se sont unis le 26 avril 1910.

Depuis l'homme n'a qu'un seul but, il tient "absolument à retrouver ces gens", ou plutôt leurs descendants. Mais les recherches sont loin d'être aisées, il ne sait même pas si "M. Boulanger" était le nom de l'homme ou la femme du couple.

Il espère que la médiatisation de sa précieuse trouvaille lui permettra de retrouver la famille des mariés pour leur restituer cet héritage, enfoui dans la terre pendant plus d'un siècle.

Si par le plus grand des hasards certains connaîtraient l'existence de ce couple, ils sont invités à écrire à la rédaction du journal régional, située à Verdun.

A lire aussi:

Gironde: au "cimetière des fous", les poilus aux cerveaux mutilés sortent de l'oubli

Dans les Ardennes, un boulanger fait revivre le pain des Poilus

Le sergent Fournier, premier Poilu identifié grâce à son ADN, inhumé

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un chercheur de métaux a retrouvé une alliance qui appartenait à un Poilu, en Meurthe-et-Moselle. Il veut maintenant retrouver ses descendants.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-