Meurthe-et-Moselle: une quarantaine de tombes chrétiennes dégradées

Meurthe-et-Moselle: une quarantaine de tombes chrétiennes dégradées

Publié le 04/08/2015 à 07:34 - Mise à jour à 07:51
©Jean-François Gornet/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Lundi 3, une quarantaine de tombes chrétiennes ont été dégradées dans le cimetière de Labry, en Meurthe-et-Moselle. Il s'agit du cinquième incident de la sorte depuis le début de l'année dans ce département. Dans un communiqué paru sur Twitter, le ministère de l'Intérieur "condamne avec la plus grande fermeté" ces actes.

Il s'agit de la cinquième dégradation la sorte dans le département depuis le début de l'année. Une quarantaine de tombes chrétiennes ont été "profanées" dans le cimetière de Labry en Meurthe-et-Moselle, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué diffusé lundi 3 au soir sur Twitter. Des crucifix ont été retournés ou brisés et une plaque funéraire a été abimée.

Lundi 3, après avoir découvert 35 ornements funéraires, principalement des crucifix et des plaques, déplacés, selon le procureur de Briey, Yves Le Clair, Luc Ritz , le maire de la commune de Labry, située à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Metz, aurait alerté les forces de l'ordre.

"Ce lundi après-midi, les policiers de Conflans-en-Jarnisy ont constaté la profanation d'une quarantaine de tombes chrétiennes dans le cimetière de la commune de Labry (…) Ces actes inacceptables appellent une réponse pénale ferme. Les enquêtes devront permettre d'en poursuivre les coupables", explique Bernard Cazeneuve dans son communiqué, précisant qu'il "condamne avec la plus grande fermeté" ces actes et "adresse tout son soutien aux autorités des communes concernées ainsi qu'aux familles victimes de ces dégradations".

De son côté, le procureur de Briey, Yves Le Clair, a déclaré qu'il trouvait le terme de "dégradation"  plus approprié que celui de "profanation", ajoutant qu'il prenait l'incident très au sérieux. D'après lui, le cimetière militaire qui jouxte le cimetière civil où ont eu lieu les dégâts n'a subi aucune dégradation.

Interrogé ce mardi matin par Europe-1, Luc Ritz a fait part son trouble. "Stupeur, surprise et un peu de dégoût", confie-t-il. "Il y a eu exclusivement des crucifix retournés et quelques crucifix déplacés d'une tombe à l'autre", poursuit-il, avant de conclure: "vraiment... Oser le faire, s'attaquer à du mobilier funéraire, aux personnes qui reposent normalement en paix..." 

Les familles concernées se rendront sur place dans la journée pour constater les dégats. "On sera là pour les accueillir", a enfin assuré l'édile sur BFMTV.  

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une quarantaine de tombes chrétiennes ont été "profanées" dans le cimetière de Labry en Meurthe-et-Moselle lundi 3 août. (Photo d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-