Meurtre de Kévin: des élèves témoignent du comportement suspect du gardé à vue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Meurtre de Kévin: des élèves témoignent du comportement suspect du gardé à vue

Publié le 06/06/2018 à 09:56 - Mise à jour à 09:57
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un adolescent de 17 ans a été placé en garde à vue lundi, pour le meurtre de Kévin, tué à coups de couteau dans un parc de Mourmelon-le-Grand (Marne). Le suspect avait, selon plusieurs camarades de son lycée, déjà fait preuve de violences. Il aurait notamment déjà fréquenté le dark web pour s'acheter des armes.

Sa personnalité trouble est désormais au cœur de l'enquête. L'adolescent de 17 ans placé en garde à vue lundi 4 pour le meurtre de Kévin, tué de plusieurs coups de couteau dans un parc de Mourmelon-le-Grand (dans la Marne) samedi 2, aurait déjà fait preuve de comportements suspects, voire violents, selon plusieurs camarades de lycée, qui ont témoigné dans L'Union.

Un élève de terminale, de la section maintenance des équipements industriels (MEI) au lycée Étienne-Oehmichen à Châlons-en-Champagne, a ainsi expliqué que le suspect "adorait se promener sur le dark web* pour se procurer des armes". Sans donner la nature de ces armes.

*Le dark web est le portail "caché" d'Internet, accessible en utilisant des logiciels de cryptage. Les criminels l'utilisent pour vendre ou acheter de la drogue, des armes ou d'autres articles macabres.

Lire aussi: Mourmelon - meurtre de Kévin: la petite amie de la victime en garde à vue

Ce même camarade a aussi révélé que le gardé à vue était venu au lycée avec un couteau sur lui il y a quelques mois.

Un autre lycéen, âgé de 19 ans, a soutenu que l'adolescent suspect avait "déjà essayé de (le) planter (…) avec le premier truc qu'il avait sous la main".

"Vu le comportement qu’il avait, ça ne m’étonnerait pas que ça vienne de lui mais pour le moment on va attendre car ce ne sont que des soupçons", a encore témoigné un élève.

L'individu placé en garde à vue lundi, qui s'est vu notifier la prolongation du dispositif mardi, demeure en effet présumé innocent.

Le mystère autour du meurtre de Kévin continue. Les enquêteurs cherchent à comprendre la nature des liens qu'entretenaient le suspect, le jeune Kévin et la petite amie de ce dernier, placée en garde à vue mardi.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'adolescent en garde à vue pour le meurtre de Kevin, à Mourmelon, avait un comportement suspect selon plusieurs camarades de son lycée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-