Meurtre de Maëlys: sur Facebook, les cinq mois de combat de la mère (vidéo)

Meurtre de Maëlys: sur Facebook, les cinq mois de combat de la mère (vidéo)

Publié le 15/02/2018 à 10:51 - Mise à jour à 10:56
©Philippe Desmazes/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jennifer, la maman de Maëlys, n'a cessé de publier sur Facebook des hommages, des messages de colère ou de désespoir, pendant cinq mois et demi. Son but: que l'on n'oublie pas son enfant.

Pendant cinq mois et demi, passé les premiers jours de la disparition et de l'enquête, elle a relayé sur les réseaux sociaux des messages, des appels de détresse, et toute sa peine de mère de savoir sa fille disparue, et même morte aux yeux de la justice avant la terrible confirmation du mercredi 14.

Jennifer, la maman de Maëlys a publié un message fort dans la nuit du mercredi au jeudi 15 sur son compte Facebook, mais n'a jamais cessé d'évoquer sa fille tout au long du calvaire vécu par la famille en multipliant les publications sur Facebook signés "4 coeurs unis pour la vie pour toujours".

Quelques photos d'une petite fille qui n'aura pas eu le temps de vivre tout ce qui l'attendait, et des montages vidéo montrant une enfant joyeuse et un bonheur familial sur fond musical, tour à tour Louane ou Grégoire.

Dans les textes accompagnant les publications, Jennifer n'hésitait pas non plus à pousser des "coups de gueule". Contre le suspect principalement dont elle n'a jamais douté de l'implication. Mais aussi contre l'investigation qui piétinait parfois ("l'enquête va être longue, ils ne se rendent pas compte de notre souffrance" disait-elle le 4 février, alors qu'une trace de sang allait être découverte) ou contre ceux qui essayaient de défendre coûte que coûte la thèse de l'innocence possible de l'ancien suspect ("nous, ta famille: on arrive à se regarder dans une glace, je pense que d'autres vont briser les miroirs et réfléchir sur leurs paroles blessantes et irrespectueuses").

Lire aussi: Exclusif – Affaire Maëlys: le frère du suspect parle, "j'ai peur pour ma famille"

Quelques heures après les aveux de Nordahl Lelandais, la mère de Maëlys a publié un petit texte sur Facebook dans lequel elle exprime sa peine et sa douleur. "Il aura fallu attendre cinq mois et demi pour que ce monstre parle enfin", a-t-elle écrit sur le réseau social avant de s'adresser directement à Nordahl Lelandais: "Toi l'assassin de ma fille: Maëlys va te hanter nuit et jour dans ta prison jusqu'à ce que tu crèves et que tu ailles en enfer. Maëlys avait la vie devant elle tu nous l'as arrachée, on ne la verra plus jamais à cause de toi, je ne pourrai plus la serrer dans mes bras et lui dire à quel point je l'aime".

Nordahl Lelandais a admis mercredi 14 être responsable de la mort de Maëlys, qu'il a tué à Domessin avant de dissimuler son corps dans une zone boisée et escarpée de Saint-Franc, en Savoie. Il n'a pas encore dévoilé les conditions exactes de son décès, évoquant seulement un "accident".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le cadavre de Maëlys a été découvert mercredi 14.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-