Meurtre de Maëlys : sur Facebook, les cinq mois de combat de la mère (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 15 février 2018 - 11:51
Image
Une affiche avec le portrait de la petite Maelys.
Crédits
©Philippe Desmazes/AFP
Le cadavre de Maëlys a été découvert mercredi 14.
©Philippe Desmazes/AFP
Jennifer, la maman de Maëlys, n'a cessé de publier sur Facebook des hommages, des messages de colère ou de désespoir, pendant cinq mois et demi. Son but: que l'on n'oublie pas son enfant.

Pendant cinq mois et demi, passé les premiers jours de la disparition et de l'enquête, elle a relayé sur les réseaux sociaux des messages, des appels de détresse, et toute sa peine de mère de savoir sa fille disparue, et même morte aux yeux de la justice avant la terrible confirmation du mercredi 14.

Jennifer, la maman de Maëlys a publié un message fort dans la nuit du mercredi au jeudi 15 sur son compte Facebook, mais n'a jamais cessé d'évoquer sa fille tout au long du calvaire vécu par la famille en multipliant les publications sur Facebook signés "4 coeurs unis pour la vie pour toujours".

Quelques photos d'une petite fille qui n'aura pas eu le temps de vivre tout ce qui l'attendait, et des montages vidéo montrant une enfant joyeuse et un bonheur familial sur fond musical, tour à tour Louane ou Grégoire.

Dans les textes accompagnant les publications, Jennifer n'hésitait pas non plus à pousser des "coups de gueule". Contre le suspect principalement dont elle n'a jamais douté de l'implication. Mais aussi contre l'investigation qui piétinait parfois ("l'enquête va être longue, ils ne se rendent pas compte de notre souffrance" disait-elle le 4 février, alors qu'une trace de sang allait être découverte) ou contre ceux qui essayaient de défendre coûte que coûte la thèse de l'innocence possible de l'ancien suspect ("nous, ta famille: on arrive à se regarder dans une glace, je pense que d'autres vont briser les miroirs et réfléchir sur leurs paroles blessantes et irrespectueuses").

Lire aussi: Exclusif – Affaire Maëlys: le frère du suspect parle, "j'ai peur pour ma famille"

Quelques heures après les aveux de Nordahl Lelandais, la mère de Maëlys a publié un petit texte sur Facebook dans lequel elle exprime sa peine et sa douleur. "Il aura fallu attendre cinq mois et demi pour que ce monstre parle enfin", a-t-elle écrit sur le réseau social avant de s'adresser directement à Nordahl Lelandais: "Toi l'assassin de ma fille: Maëlys va te hanter nuit et jour dans ta prison jusqu'à ce que tu crèves et que tu ailles en enfer. Maëlys avait la vie devant elle tu nous l'as arrachée, on ne la verra plus jamais à cause de toi, je ne pourrai plus la serrer dans mes bras et lui dire à quel point je l'aime".

Nordahl Lelandais a admis mercredi 14 être responsable de la mort de Maëlys, qu'il a tué à Domessin avant de dissimuler son corps dans une zone boisée et escarpée de Saint-Franc, en Savoie. Il n'a pas encore dévoilé les conditions exactes de son décès, évoquant seulement un "accident".

À LIRE AUSSI

Image
La petite Maëlys de Araujo.
"Maëlys va te hanter" : la maman de la fillette s'adresse à Nordahl Lelandais sur Facebook
Suite aux aveux de Nordahl Lelandais, la mère de Maëlys a publié mercredi dans la soirée un petit texte sur Facebook dans lequel elle s'adresse à lui et où elle exprim...
15 février 2018 - 09:38
Société
Image
Une affiche avec le portrait de la petite Maelys.
Exclusif - Maëlys, dernière heure avant le drame : il raconte
Dans la nuit du 26 au 27 août, Maëlys de Araujo, qui accompagnait ses parents à un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère), disparaît. Douze semaines plus tard, alors que...
20 novembre 2017 - 17:32
Société
Image
Le principal suspect dans l'affaire Maëlys, Nordahl Lelandais.
Exclusif – Affaire Maëlys : le frère du suspect parle, "j'ai peur pour ma famille"
Le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys de Araujo est en détention provisoire depuis le 3 septembre. Depuis, les relations entre la famille du ...
24 novembre 2017 - 19:32
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Draghi
Mario Draghi, enfant prodige de Goldman Sachs et Bretton Woods, de l’ombre grecque à l’échec italien
PORTRAIT CRACHE - Professeur d'économie, banquier : Mario Draghi, c'est l'histoire d'un homme qui a troqué les bancs de la fac pour les couloirs de la finance mondiale...
06 juillet 2024 - 15:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.