Meurtre de Sarah Halimi: Kobili Traoré sera-t-il jugé?

Meurtre de Sarah Halimi: Kobili Traoré sera-t-il jugé?

Publié le 16/07/2019 à 07:21
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le Parquet de Paris a annoncé lundi 15 faire appel de l'ordonnance estimant "plausible" l'irresponsabilité pénale de Kobili Traoré, accusé du meurtre antisémite de Sarah Halimi. Les expertises psychiatriques tendent à considérer que l'homme ne peut être jugé.

C'est une affaire qui aura posé de nombreuses questions de droit à la justice, suscitant parfois la colère des proches de la victime. Après les atermoiements sur le caractère antisémite du meurtre  de Lucie Attal - aussi appelée Sarah Halimi, c'est la tenue même d'un procès pour le suspect Kobili Traoré qui est en question.

En cause, les expertises psychiatriques du suspect. La loi veut que ne puisse être jugé un individu pénalement irresponsable en raison de son état mental. Les experts doivent définir si le jugement de celui-ci était "altéré" ou "aboli" au moment des faits. Seule la dernière conclusion aboutit à un non-lieu.

Voir: Meurtre de Sarah Halimi - la perspective d'un procès s'éloigne pour le suspect

Or, dans une ordonnance rendue vendredi, les juges d'instruction ont estimé "plausible" l’abolition du discernement de Kobili Traoré au moment des faits. Au terme de l'enquête, trois expertises psychiatriques concordent pour dire que le jeune homme, sans antécédent psychiatrique, ne souffre pas de maladie mentale mais qu'il a agi lors d'une "bouffée délirante" provoquée par une forte consommation de cannabis. La première expertise avait conclu à l'altération du discernement, la seconde à l'abolition et la troisième penche "plutôt classiquement vers une abolition du discernement" de Kobili Traoré, car "au moment des faits, son libre arbitre était nul".

Les avocats de la partie civile avaient annoncé faire appel de l'ordonnance, le parquet a fait savoir qu'il l'avait fait lundi. La question devrait donc être transmise à la chambre de l'instruction qui devra décider si Kobili Traoré sera ou non jugé pour meurtre à caractère antisémite.

Lire aussi:

Meurtre de Sarah Halimi: le caractère antisémite retenu par la juge d'instruction

Un an après le meurtre de Mireille Knoll, le mobile antisémite et l'auteur toujours incertains

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les expertises psychiatriques laissent entendre que Kobili Traoré ne peut être jugé pour le meurtre de Sarah Halimi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-