Meurtre d'une étudiante à Nîmes: son petit ami aurait tout avoué

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Meurtre d'une étudiante à Nîmes: son petit ami aurait tout avoué

Publié le 21/11/2016 à 10:46 - Mise à jour à 10:52
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Agée de 20 ans, une étudiante en droite a été retrouvée morte, dimanche, dans son appartement du centre-ville de Nîmes. Son petit ami a été interpellé et aurait avoué, lors de sa garde à vue, l'avoir frappée alors qu'il se trouvait en état d'ébriété.

L'enquête avance à grand pas. Quelques heures après avoir découvert le corps sans vie d'une jeune fille dans un appartement du centre-ville de Nîmes, les forces de l'ordre ont interpellé dimanche 20 un suspect, son petit ami. Lors de sa garde à vue, il serait passé aux aveux selon les informations de LCI. D'après les premiers éléments divulgués, l'agresseur présumé serait passé à l'acte alors qu'il était en état d'ébriété.

Agée de 20 ans, la victime portait des traces de " violences très importantes", avait indiqué dimanche Gaëlle Ortiz, substitut du procureur de la République de Nîmes, précisant qu'elle était "morte des suites de ces violences".  Originaire de Montélimar (Drôme), elle était venue à Nîmes visiblement pour étudier le droit "puisque des livres de droit ont été retrouvés dans son appartement".

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi 19 à dimanche 20. La jeune fille aurait été frappée jusqu'à ce que mort s'en suive. Alertés par des bruits suspects vers 23 heures, les voisins auraient alors contacté les autorités. Ce n'est que quelques heures plus tard, aux alentours de 4h30 du matin,  que les secours ont découvert le corps sans vie de la jeune femme. L'appartement était fermé à clé lorsqu'ils sont intervenus.

En début de matinée, les enquêteurs de la police technique et scientifique se sont rendus sur place pour relever les indices. L’enquête, confiée à la police judiciaire de Montpellier (SRPJ), devrait permettre d'éclaircir dans les prochains jours les circonstances du drame, notamment grâce à l'autopsie annoncée pour ce lundi après-midi.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le petit ami de la victime aurait avoué l'avoir frappée alors qu'il était en état d'ébriété.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-