Meurtre d'une octogénaire pour un héritage: 18 ans de prison ferme pour les époux Chézeau

Meurtre d'une octogénaire pour un héritage: 18 ans de prison ferme pour les époux Chézeau

Publié le 30/01/2015 à 18:31 - Mise à jour le 31/01/2015 à 17:31
©Thomas Bresson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Un couple a été condamné à 18 ans de prison ferme pour le meurtre d'une octogénaire sur fond de conflit d'héritage afin de récupérer une villa cossue dans le Val-de-Marne.

L'avocate générale de la cour d'assises du Val-de-Marne avait requis 25 ans de réclusion criminelle contre Patrice et Chantal Chézeau pour le meurtre la grand-mère de cette dernière, Christiane Roger, en 2012 dans sa villa du Perreux-sur-Marne pour solder un conflit d'héritage. C'est finalement 18 ans de prison que le tribunal a condamné les époux parricides.

En garde à vue, les époux avouent s'être rendu au domicile de Christiane Roger dans la nuit du 5 au 6 novembre 2012 afin de la tuer, avant de revenir sur leurs déclarations lors de l'instruction. 

Patrice Chézeau a assuré avoir voulu "discuter" mais, pris de rage par des insultes qu'aurait proférées la vieille dame sur sa femme et ses enfants, il a plaqué sa main sur sa bouche et son nez jusqu'à l'asphyxier. Pendant ce temps, Chantal serait restée à l'extérieur de la villa, échangeant avec son mari pas moins de 57 SMS, tous effacés par la suite. 

Chantal Chézeau entretenait avec sa grand-mère, une femme de caractère, une relation plutôt houleuse.  Au cœur du conflit, la villa occupée par la retraitée, située dans une résidence huppée et dont sa petite-fille est devenue copropriétaire en 2005 à la mort de son grand-père. La vieille dame s'opposait à un compormis de vente car elle craignait être chassée de chez elle, tandis que sa petite-fille avait besoin d'argent pour éponger les dettes de son mari.

Pour Me Gaëtan Poitevin, qui avait plaidé l'acquittement pour Chantal Chézeau, "c'est une peine démesurée pour une femme qui s'est contentée d'accompagner son mari sans prendre la mesure de ce qui se passait".

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un couple a été condamné à 18 ans de prison ferme pour le meurtre de la grand-mère de l'épouse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-