Meurtre de Maëlys: Nordahl Lelandais refuse de parler, l'avocat des parents "ulcéré"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Meurtre de Maëlys: Nordahl Lelandais refuse de parler, l'avocat des parents "ulcéré"

Publié le 23/02/2018 à 09:07 - Mise à jour à 09:11
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Convoqué jeudi devant les juges d'instructions à Grenoble Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire Maëlys, a refusé de s'expliquer sur les circonstances de la mort de la fillette. L'avocat des parents de l'enfant s'est dit "ulcéré".

Ses explications étaient très attendues jeudi 22 à Grenoble. Nordahl Lelandais a pourtant refusé de parler face aux juges d'instruction. Il n'est en effet resté qu'une dizaine de minutes.

Le principal suspect dans l'affaire du meurtre de la petite Maëlys a est semble-t-il resté mué selon des sources proches du dossier dans les informations ont été relayées par Le Dauphiné Libéré.

A voir aussi: Meurtre de Maëlys - Nordahl Lelandais entendu brièvement à Grenoble

"Je suis ulcéré par l'attitude du mis en cause qui refuse de s'expliquer quant aux circonstances de la mort de l'enfant", a déclaré Me Rajon, l'avocat des parents de la petites fille disparue lors d'une fête de mariage en août dernier.

Nordahl Lelandais a indiqué aux enquêteurs l'emplacement du corps de la petite fille vendredi 16 et a assuré qu'il l'avait tuée par accident, sans pour autant donner plus de détails sur les circonstances du drame.

"La thèse accidentelle ne convainc personne et visiblement pas le mis en cause lui même, qui s'avère incapable donner la moindre explication à ce sujet. Ce nouveau silence constitue une injure manifeste faite aux proches de la jeune victime", a poursuivi l'avocat de la famille.

Hospitalisé suite à ses révélations, Nordahl Lelandais a refusé d'en dire plus aux enquêteurs, son avocat Me Jakubowicz n'a pas non plus souhaité faire de déclaration.

"La quasi-totalité" du squelette de la fillette a été retrouvée vendredi 16 après les indications du principal suspect. La robe qu'elle portait ce jour là et l'une de ses sandales ont aussi été découvertes près du corps de l'enfant.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'avocat des parents de la petite Maëlys s'est dit "ulcéré" après le silence de Nordahl Lelandais face aux juges jeudi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-