Meuse: une mère et ses 2 filles percutées par un train dans des circonstances troubles

Meuse: une mère et ses 2 filles percutées par un train dans des circonstances troubles

Publié le 12/07/2019 à 15:23 - Mise à jour à 15:29
©Xavier Vila/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Jeudi 11, une mère de famille a perdu la vie et ses deux petites filles ont été blessées après que les trois victimes ont été percutées par un TER le long d'une voie ferrée. L'enquête derva déterminer pourquoi elles marchaient le long des rails.

Le train n’a pas pu éviter les trois malheureuses victimes. Jeudi 11, une mère de famille et ses deux petites filles âgées de cinq et huit ans ont été percutées par un TER alors qu’elles marchaient le long de la voie ferrée dans un secteur particulièrement étroit.

Les faits se sont déroulés peu après 19h30 sur la commune de Belleville-sur-Meuse. Comme le rapporte L’Est républicain, les trois victimes se trouvaient sur un pont ferroviaire surplombant une rue lorsque le train en provenance de Metz les a heurtées. La mère, une femme d’une trentaine d’année, a été projetée en contrebas du talus et n’a pas survécu à ses blessures. Le deux fillettes sont blessées, la plus jeune très gravement puisque le choc l’a fait tomber du pont et s’écraser dans la rue.

Le train s’est immobilisé après le choc et a été évacué. Les voyageurs ont été transportés en minibus dans la commune limitrophe de Verdun, terminus du train.

Lire aussi - Haut-Rhin: mort d'un ado de 16 ans, électrocuté après être monté sur un train

Une question reste en suspens: pourquoi cette femme et ses deux filles se trouvaient-elles à proximité des rails, dans un endroit aussi dangereux? Un témoin de l’accident a été entendu par les enquêteurs et selon le journal local, il rapporte un élément troublant: "J’avais l’impression qu’elles se cachaient de quelqu’un". Les victimes fuyaient-elles un agresseur, espérant trouver refuge en surplomb de la route? L’enquête a été confiée au commissariat de Verdun.

Voir aussi:

Naissance d’un bébé à bord d’un train Ouigo Paris-Strasbourg

Rennes: un train écrase un homme allongé sur les rails

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère de famille et les deux filles ont été percutées par un TER (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-