Mexique: trois Italiens vendus par des policiers à un cartel

Mexique: trois Italiens vendus par des policiers à un cartel

Publié le 26/02/2018 à 12:43 - Mise à jour à 12:49
© STR / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Quatre policiers mexicains ont été arrêtés pour "disparition forcée de personnes", après avoir vraisemblablement vendu trois Italiens à un cartel de drogues pour une poignée d'euros. Les autorités locales ont annoncé samedi que les suspects avaient avoué les faits.

Suite à la disparition suspecte de trois Italiens le 31 janvier dans l'Etat de Jalisco au Mexique, les autorités ont lancé une enquête et viennent de découvrir que trois policiers mexicains ont livré ces trois individus -au Mexique pour affaire- à un cartel sévissant dans le secteur de Tecalitlan, dans l'ouest du pays (au sud de Guadalajara).

Francesco Russo, fils de l'un des disparus, avait alerté l'Etat de la disparition inquiétante de son père, son frère et son cousin, qui étaient selon lui au Mexique pour vendre des générateurs électriques.

Selon lui, les trois policiers auraient vendu les membres de sa famille à des membres d'un réseau de crime organisé "pour 43 euros de merde": "C'est une honte. Ce sont eux les criminels", a-t-il ajouté, assurant que son père, son frère et son cousin n'avaient rien avoir avec le cartel de Tecalitlan.

Lire aussi: Au Mexique, des prêtres contraints de côtoyer le crime organisé

Raul Sanchez, procureur de l'Etat de Jalisco, a annoncé samedi 24 que les quatre policiers -accusés de "disparition forcée de personnes"- avaient avoué "avoir livré les victimes à des membres du crime organisé de Tecalitlan", commune où ils étaient en poste.

Le père de Francesco Russo est âgé de 60 ans. Son frère en a 25 et son cousin 29. Le porte-parole de la famille Russo, Gino Bergamè, a demandé au gouvernement italien "de se bouger" pour prendre des nouvelles de ses ressortissants: "Nous espérons qu'ils sont encore en vie"

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Quatre policiers mexicains ont été récemment arrêtés. Ils sont soupçonnés de "disparition forcée de personnes".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-