MH370: les recherches sous-marine pour retrouver l'épave de l'avion suspendues

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

MH370: les recherches sous-marine pour retrouver l'épave de l'avion suspendues

Publié le 17/01/2017 à 17:42 - Mise à jour à 17:49
©Edgar Su/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quasiment trois ans après que le Boeing 777 se soit volatilisé le 8 mars 2014, avec 239 personnes à son bord, après son décollage de Kuala Lumpur, les autorités ont décidé de ne plus rechercher le vol MH370 dans la zone de 120.000 kilomètres, qui avait été délimitée à l'ouest de l'Australie.

Les autorités malaisiennes, chinoises et australiennes avaient prévenu depuis quelques mois, elles ont ce mardi 17 mis leurs "menaces" à exécution. En l'absence de nouvelles découvertes, les gouvernements de ces trois pays ont décidé de suspendre les recherches sous-marine pour retrouver le vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu depuis bientôt trois ans.

Le Boeing 777 avait disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à son bord, peu de temps après son décollage de Kuala Lumpur. L'avion devait rejoindre Pékin. Une vaste zone de 120.000 kilomètres carrés avait été délimitée dans le sud de l'océan indien pour retrouver l'appareil. Les recherches dans ce coin-là n'avaient rien donné mais des débris découverts au large de l'Afrique de l'Est proviendraient du vol MH370. Rien de certifié cependant.

L'Australie, la Malaisie et la Chine avaient précisé qu'une fois cette vaste zone sondée, les recherches seraient terminées. C'est aujourd'hui le cas. Le gouvernement australien a officialisé l'information par voie de communiqué. "Le dernier navire de recherches a quitté la zone de fouille sous-marine. Malgré tous les efforts déployés, faisant appel au meilleur savoir-faire, à une technologie de pointe, ainsi qu'à la modélisation et aux conseils des professionnels les plus qualifiés dans leur domaine, malheureusement, les recherches n'ont pas permis de localiser l'avion" indiquent les autorités dans ce texte également disponible en mandarin.

Les familles des victimes n'ont évidemment pas bien accueilli cette information. Ghislain Wattrelos, qui a perdu deux de ses enfants et son épouse dans l'accident, déclarait il y a quelques jours qu'il ne comprenait pas cette décision, surtout que les recherches devraient se décaler "plus au nord" selon un rapport d'analyse des dérives de l'ATSB australien ("Australian Transport Safety Bureau", l'équivalent du BEA français). "Voice 370", l'association des familles de victimes, avait d'ailleurs fait des demandes en ce sens, mais les autorités compétentes avaient rejeté ces informations en l'absence de preuve supplémentaire.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


A Kuala Lumpur, en Malaisie, un mur rendant hommage aux victimes du vol MH370 a été érigé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-