Michel Aubier, le pneumologue qui répondait au Sénat sur la pollution, était très bien payé par Total

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Michel Aubier, le pneumologue qui répondait au Sénat sur la pollution, était très bien payé par Total

Publié le 13/06/2017 à 11:11 - Mise à jour à 11:30
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le pneumologie Michel Aubier doit comparaître mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour "témoignage mensonger sous serment". Auditionné par une commission du Sénat sur les dangers de la pollution atmosphérique, il avait omis de préciser travailler de Total depuis des années, pour un salaire dépassant parfois les 150.000 euros par an.

Le célèbre pneumologue Michel Aubier, aujourd'hui à la retraite, a cumulé les postes et distinctions prestigieuses durant sa carrière: chef du service pneumologie de l’hôpital Bichat à Paris, professeur émérite, collaborateur de plusieurs laboratoires médicaux, habitué des plateaux télé... Mais aussi sollicité par la commission d’enquête sénatoriale sur le coût économique et financier de la pollution de l’air et salarié de Total.

Deux dernières activités qui ne semblent pas être compatibles, d'autant plus que le médecin n'avait pas pris la peine de mentionner qu'il travaillait pour le géant des hydrocarbures lorsqu'il était interrogé sur l'aspect cancérigène de la pollution atmosphérique.

Des faits révélés en 2016 par Libération et Le Canard enchaîné, un an après que le professeur Aubier a déclaré sous serment devant la commission n'avoir "aucun lien d'intérêt avec les acteurs économiques" concernés alors qu'il avait été payé par Total depuis 1997 et avait touché plus de 150.000 euros en salaire et actions rien qu'en 2014, révèle Le Monde.

Un traitement qui jette le doute sur ses déclarations en commission. Selon lui: "le nombre de cancers dans les pathologies respiratoires (...) liées à la pollution est extrêmement faible".

Le médecin doit donc comparaître mercredi 14 juin pour devant le tribunal correctionnel de Paris pour "témoignage mensonger sous serment". Des faits passibles de cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende. Le Sénat s'est constitué partie civil. La qualification juridique devrait cependant faire l'objet d'une question prioritaire de constitutionnalité, l'avocat du médecin estimant que la notion de serment ne s'applique pas à la commission sénatoriale. La procédure s'annonce donc longue.

En parallèle de cette affaire, Le Monde révèle que Michel Aubier aurait également omis de préciser qu'il travaillait pour Total ainsi que plusieurs laboratoires pharmaceutiques alors qu’il était membre d’une commission de la Haute Autorité de santé. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Devant la commission sénatoriale, le Professeur Aubier avait déclaré que "le nombre de cancers dans les pathologies respiratoires (...) liées à la pollution est extrêmement faible".

Newsletter





Commentaires

-