Mimizan: onze individus mis en examen après la saisie de 1,7 tonne de cocaïne

Mimizan: onze individus mis en examen après la saisie de 1,7 tonne de cocaïne

Publié le 27/06/2017 à 12:02 - Mise à jour à 12:08
© Erika SANTELICES / afp/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des trafiquants de drogues étrangers ont été mis en examen ce mardi après avoir été découverts échoués sur une plage, à Mimizan dans les Landes, le 20 juin dernier, en train de tenter de dissimuler des paquets de cocaïne.

Les gendarmes les avaient pris, dans un premier temps, pour de simples plaisanciers étrangers échoués sur la plage. Mais en les surveillant de plus près, ils ont vite remarqué qu'ils avaient un comportement étrange. Mardi dernier, le 20 juin, les autorités ont été appelées sur une plage de Mimizan dans les Landes pour venir en aide à sept personnes d'origines étrangères, dont les embarcations pneumatiques étaient tombées en panne. Et alors qu'ils étaient en train de les ramener sur la terre ferme, ils ont fait une deuxième découverte: sur la plage se trouvaient plusieurs ballots de cocaïne échoués, d'autres étaient en train de flotter près des embarcations. Ils avaient visiblement été jetés par-dessus bord.

Ni une, ni deux, les gendarmes avaient relevé leurs identités avant de les placer en garde à vue. Après inspection des environs, ils avaient trouvé quatre autres individus en possession d'une partie de la cargaison de cocaïne, saisi trois véhicules tout-terrain, ainsi que 10.000 euros en argent liquide et un téléphone satellite.

Et une fois le décompte fait, ils avaient annoncé avoir retrouvé 35 ballots de cocaïne, pour environ 1,7 tonne de drogue et une valeur totale de plus de 150 millions d'euros.

Ces onze individus -des Grecs, un Moldave, un Irakien et un Espagnol- tous âgés entre 25 et 30 ans, ont été mis en examen ce mardi 27 au matin puis écroués. Ils risquent "jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle pour détention et importation de cocaïne en bande organisée", et "association de malfaiteurs". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les autorités avaient retrouvé le 20 juin 1,7 tonne de cocaïne dont la valeur totale était de 150 millions d'euros. (illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-