Moins de suicides chez les policiers, plus chez les gendarmes en 2015

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Moins de suicides chez les policiers, plus chez les gendarmes en 2015

Publié le 17/01/2016 à 14:13 - Mise à jour à 14:23
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Selon un rapport de GendXXI, une association professionnelle de gendarmes, les suicides ont été moins nombreux en 2015 qu'en 2014 chez les policiers tandis qu'ils ont au contraire augmenté chez les gendarmes.

Les suicides ont été moins importants en 2015 chez les policiers mais sont en hausse chez les gendarmes par rapport à l'année précédente, selon une étude rendue publique ce dimanche 17 janvier par GendXXI, une association professionnelle de gendarmes.

Vingt-cinq gendarmes et 45 policiers ont mis fin à leurs jours en 2015, selon cette étude. Ces chiffres marquent une hausse par rapport à 2014 pour les premiers (22), qui sont des militaires, et une baisse chez les seconds (55), qui sont des civils, affirme-t-elle.

Le plan d'action anti-suicides mis en oeuvre dans la police par le ministère de l'Intérieur en 2015 "semble avoir porté ses fruits", analyse GendXXI. Il y a eu aussi une "politique volontariste" dans la gendarmerie ces dernières années, mais elle est restée sans "résultats tangibles" en 2015, selon l'association.

Ces chiffres traduisent une inversion de la tendance des "toutes dernières années", qui voyait "globalement une amélioration de la situation dans la gendarmerie", "mais une aggravation dans la police", d'après cette étude.

"A structure de population par âge et sexe équivalente, contrairement aux discours habituels, on constate une surmortalité par suicide dans la police et la gendarmerie significative par rapport à la moyenne française" entre 2006 et 2015, constate encore l'association.

GendXXI observe également un "phénomène conjoncturel" de baisse des suicides dans les forces de l'ordre après les attentats du 13 novembre 2015, alors que, traditionnellement, il y a une forte hausse en fin d'année.

"Tout en restant extrêmement prudente", l'association l'explique par "un très fort surcroît de sens à (leur) engagement quotidien".

Les suicides sont un sujet récurrent et sensible parmi les forces de l'ordre. Le plan ministériel avait été mis en oeuvre après le pic de 2014 chez les policiers.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Vingt-cinq gendarmes et 45 policiers ont mis fin à leurs jours en 2015, selon cette étude. (Photo d'illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-