Molières: son unique école maternelle a fermé alors le village a fondé sa propre structure privée

Molières: son unique école maternelle a fermé alors le village a fondé sa propre structure privée

Publié le 05/09/2017 à 10:53 - Mise à jour à 13:13
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Molières, dans le Lot, a perdu son école publique à la fin de l'année dernière. Alors pour accueillir ses élèves de maternelle, pour la rentrée scolaire, la mairie a décidé de fonder sa propre structure privée. Une école hors-contrat qui a pris en charge dix enfants lundi.

Tous les enfants de France n'ont pas eu l'occasion de faire leur rentrée scolaire avec le président à leurs côtés. Mais un petit groupe d'entre eux a quand même eu un premier jour d'école assez unique. A Molières, dans le Lot, dix enfants de maternelle ont inauguré une école maternelle privée hors-contrat, certes, mais rien qu'à eux.

Ce petit village, qui n'est même pas peuplé de 400 âmes, a été privé à la fin de l'année scolaire dernière de son école publique, selon une histoire racontée par La Dépêche du Midi. C'est une décision de la Direction académique des services de l'éducation nationale (la Dasen) qui a fermé les portes. Les parents se sont mobilisés. La mairie de Molières aussi. Mais les manifestations et les recours administratifs n'ont mené à rien.

Alors pour ne pas obliger ses élèves de maternelle à faire des kilomètres pour aller dans les écoles des villages ou villes d'à-côté, la mairie a donc décidé de fonder sa propre école maternelle, un établissement hors-contrat sous la protection de l'association "Les pitchouns à Molières".

La déclaration d'ouverture s'est faite le 7 août dernier. Et en un mois, l'enseignant a été trouvé et l'organisation de l'assistance maternelle trouvée. Côté finances, les familles n'auront pas à mettre la main à la poche car le conseil municipal a décidé de tout prendre en charge.

Depuis quelques années, les fermetures de classes ou des écoles entières dans les milieux ruraux se multiplient. Augmentant de fait les ouvertures d'établissements privés hors-contrats, c'est-à-dire qui n'ont pas d'accord avec l'Etat, mais sont évidemment soumis à tout un tas de règles (à retrouver ici). Et en cas de non-respect de ces règles, outre la fermeture, une amende de 3.750 euros pourra être infligée à la direction.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Molières, petit village du Lot peuplé de même pas 400 habitants, a été forcé d'ouvrir sa propre maternelle, après que l'école publique a fermé à la fin de l'année scolaire dernière. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-