Montauban: une chienne traînée à mort derrière un véhicule

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Montauban: une chienne traînée à mort derrière un véhicule

Publié le 25/02/2018 à 15:24 - Mise à jour à 15:42
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une enquête a été ouverte après la découverte du cadavre atrocement mutilé d'une chienne à Montauban (Tarn-et-Garonne). Selon les vétérinaires, la pauvre bête aurait été traînée sur le bitume par un véhicule. La propriétaire de Nikita, deux ans, habite à quelque 25 kilomètres de là.

Le cadavre de Nikita, une chienne pinscher âgée de deux ans,découvert à Montauban (Tarn-et-Garonne) était dans un tel état que la passante qui l'a trouvé a prévenu le refuge local. Il semble en effet évident que la pauvre bête dont une grande partie de la peau a été arrachée, les os et les muscles très abîmés, a été victime d'un acte de cruauté. Selon les premiers éléments dévoilés par La Dépêcheelle aurait été traînée derrière un véhicule.

Un acte qui, s'il était confirmé par l'enquête, ne serait malheureusement pas nouveau. Récemment, la vidéo d'un chien traîné derrière un scooter avait provoqué la polémique. Mais selon le quotidien régional, Nikita aurait pu être ainsi ainsi traitée sur environ 25 kilomètres entre Grisolles, où habite sa propriétaire, et Montauban. 

Voir: Acte de cruauté envers un animal domestique: que risque la personne responsable des sévices?

Des faits qui restent à démontrer, notamment grâce à l'audition de la propriétaire et de son ex-compagnon. Mais les analyses vétérinaires coïncide avec un tel traitement infligé à la chienne. Le refuge local "Les oubliés de Saint-Béart" a annoncé porter plainte pour "acte de cruauté sur animal". 

Il s'agit là de la seule infraction commise sur des animaux pouvant entraîner une peine de prison, à savoir deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende. Les simples "mauvais traitements"  (comme le laisser dans la voiture en plein soleil ou de le faire vivre dans de mauvaises conditions) ne sont punissables que d'une contravention de 3ème classe (450 euros maximum). La différence réside dans la volonté de faire souffrir inutilement l'animal.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nikita, une chienne pinscher de deux ans, aurait été traîné derrière un véhicule jusqu'à en mourir (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-