Montivilliers: il enferme son fils de trois ans dans une machine à laver pour le prendre en photo

Montivilliers: il enferme son fils de trois ans dans une machine à laver pour le prendre en photo

Publié le 18/05/2017 à 07:16 - Mise à jour à 07:18
©Sascha Kohlmann/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un père de famille a fait entrer mardi son tout jeune enfant dans une machine à laver, mis à disposition en libre-service à Montivilliers pour le prendre en photo. La porte s'est bloquée et l'enfant s'est trouvé enfermé de longues minutes.

Il n'y aurait pu eu de volonté de nuire à la santé de l'enfant. Un père de famille a décidé d'enfermer son enfant dans une machine à laver dans une laverie de la commune de Montivilliers, près du Havre en Seine-Maritime, mardi 16.

Il a en effet placé dans le tambour de la machine puis a fermé la porte du lave-linge, pour pouvoir prendre une photo de lui à travers le hublot. Toutefois, il ignorait qu'une fois la portée fermée, elle se bloque automatiquement jusqu'à temps que le client ait effectué son paiement.

Les témoins de la scène, horrifiés, ont immédiatement appelé les pompiers qui, une fois sur place, ont pris la décision de fracturer la vitre du lave-linge pour sauver l'enfant, au grand dam du responsable de la laverie. Le petit garçon a ensuite été brièvement emmené à l'hôpital pour des examens. Ceux-ci ont révélé qu'il ne souffrait heureusement d'aucune blessure.

La police a toutefois ouvert une enquête pour comprendre avec précision les circonstances de ce qui aurait pu ce transformer en drame.

"Quand il a été auditionné sur place, le père a déclaré avoir fait ce geste uniquement pour prendre en photo son fils dans la machine. La porte s’est alors coincée. Les secours sont intervenus pour le sortir de là, et l’enfant n’a pas été blessé", a déclaré le procureur de la République, François Gosselin. La notion de maltraitance n’est par ailleurs pas retenue par le parquet.

Le père devra dédommager la laverie pour la réparation de la porte. L'établissement a d'ailleurs porté plainte. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père devra dédommager la laverie pour la réparation de la porte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-