Montpellier: un homme avoue des actes pédophiles ayant provoqué la mort d'un enfant, le corps introuvable et aucune disparition enregistrée

Montpellier: un homme avoue des actes pédophiles ayant provoqué la mort d'un enfant, le corps introuvable et aucune disparition enregistrée

Publié le 05/10/2017 à 07:39 - Mise à jour à 07:47
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dimanche, à Montpellier, un témoignage dénonçait un homme ayant à ses côtés un enfant visiblement dans une posture fâcheuse. Rattrapé, mais arrêté seul, le suspect admet les faits et explique que l'enfant est mort. Or, le corps est introuvable et aucun mineur de l'âge de la victime présumée ne semble avoir disparu.

C'est une affaire particulièrement mystérieuse qui agite les enquêteurs de Montpellier. Un homme a en effet été arrêté et même incarcéré après des aveux précis de ce dernier sur une agression pédophile qui se serait terminé par la mort d'un petit garçon. Or, la dépouille de l'enfant reste totalement introuvable.

Tout commence le dimanche 1er lorsqu'une femme appelle la police en fin d'après-midi constatant une scène étrange: dans une voiture proche d'un terrain de sport, la femme a remarqué un jeune enfant sur le siège passager qui semblait endormi avant que l'homme au volant ne recouvre son corps d'un drap et ne démarre brusquement.

Le véhicule est rapidement identifié. A 22h, dans la commune de Castelnau-le-Lez. L'homme en question est arrêté, complètement ivre. Et surtout seul dans la voiture.

Il nie dans un premier temps avoir été accompagné dans son véhicule avant d'admettre la présence d'un enfant âgé de quatre à six ans. Et le suspect va faire des aveux glaçants. Selon le procureur de Montpellier, "il a admis avoir eu des gestes de nature sexuelle sur l'enfant et décrit des gestes qu'il aurait commis, conduisant à la mort de l'enfant ou à des blessures graves" sans que l'on connaisse le détail précis des sévices en question.

L'homme a été mis en examen et placé en détention provisoire. Mais le mystère reste cependant entier. Primo, malgré les aveux circonstanciés et précis du suspect, aucun cadavre d'enfant n'a été retrouvé, ni même une trace. Secundo, aucun signalement de la disparition d'un enfant de cet âge n'a été enregistré depuis dimanche, le jour où les faits se seraient produits. Alors que la justice est coutumière des affaires avec une victime mais sans coupable, elle doit cette fois-ci composer avec un homme qui avoue un crime… pour lequel aucune trace formelle n'a encore été enregistrée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été arrêté par les gendarmes seul au volant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-