Montpellier: Gérald Seureau condamné à la perpétuité pour le viol et le meurtre de Léa

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Montpellier: Gérald Seureau condamné à la perpétuité pour le viol et le meurtre de Léa

Publié le 22/11/2014 à 10:09 - Mise à jour le 23/11/2014 à 15:45
©Capture d'écran France Télévision
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Gérald Seureau,l e meurtrier de la jeune Léa, 17 ans, a été condamné vendredi 21 à la prison à perpétuité. Sa peine est assortie d'une période de sûreté de 20 ans résultant de la dangerosité de cet homme.

Gérald Seureau a été condamné vendredi  21 par la cour d'assises de l'Hérault à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 20 ans, pour le viol et le meurtre de Léa, une lycéenne de 17 ans le 1er janvier 2011 à Montpellier.

Avant que les jurés ne se retirent pour délibérer, l'accusé a exprimé sa honte et ses regrets, "ça fait quatre ans que je suis pétri de remords. J'ai honte. Oui, j'étais haineux mais j'ai changé". Des dernières paroles qui n'ont pas suscité de compassion chez les membres du jury puisqu'ils ont presque prononcés la peine la plus lourde possible contre Gérald Seureau, l'avocat général de la cour d'assises de l'Hérault, Patrick Desjardins, ayant souhaiter "une période de sûreté de 22 ans".

"Je suis satisfaite et soulagée. Ca nous fait un bien fou. Le verdict reprend quasiment la peine maximale", a réagi, au sortir de l'audience, la mère de la victime qui "espère qu'il évitera de faire appel".

Les faits, qui remontent au 1er janvier 2011, témoignent de l'extrême violence de l'accusée. Le corps de la jeune fille avait été retrouvé sur les indications de Gérald Seureau dans un parc à 200 mètres de la fête de la Saint-Sylvestre d’où ils étaient partis ensemble vers 6h du matin. Selon l'autopsie, Léa était décédée par asphyxie et des suites d'un traumatisme crâno-cérébral, avec comme facteurs aggravants une hypothermie et une intoxication éthylique et probablement plusieurs heures d'agonie. Les médecins légistes avaient alors relevé sur le corps de la jeune fille plus de 185 blessures.

La défense de l'accusé qui, au terme d'une guerre de procédure, a réussi à faire annuler la garde à vue du prévenu avait suscité une longue polémique et avait fait craindre que le procès ne se tienne pas.

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Gérald Seureau, meurtrier de Léa, a été condamné à la prison à perpétuité.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-