Montpellier: ils refusent de payer l'addition et frappent la serveuse enceinte de 8 mois

Montpellier: ils refusent de payer l'addition et frappent la serveuse enceinte de 8 mois

Publié le 04/12/2017 à 07:54 - Mise à jour à 07:55
©Flickr Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de vendredi à samedi, deux hommes qui n'ont pas réglé leur note au restaurant s'en sont pris à la serveuse et au patron. Armés d'un couteau et d'un poing américain, ils ont notamment blessé la jeune femme enceinte de huit mois.

C'est une agression d'une lâcheté inouïe qui s'est déroulé dans cette brasserie de Montpellier. Deux clients indélicats, refusant de payer la note ont déclenché une rixe, et blessant au passage une serveuse… enceinte de huit mois.

Les faits se déroulent dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 décembre dans un établissement de la rue de la Palissade à Montpellier, selon le journal Metropolitain. Deux individus, des cousins, pénètrent dans l'établissement après minuit et passent la commande. Ils mangent, boivent, mais n'ont visiblement pas l'intention de payer, lançant au moment de régler l'addition un provocant "C’est gratuit, la note est pour la maison".  Le ton monte alors entre les deux hommes, le patron de l'établissement et sa serveuse, une jeune femme dans son dernier mois de grossesse. Les deux profiteurs sont expulsés de l'établissement.

Voir aussi: Chambéry: complètement nu, un homme se fait renvoyer de plusieurs restaurants 

Mais ils avaient décidé d'en découdre. Une quinzaine de minutes plus tard, ils reviennent en effet, mais cette fois armés l'un d'un Opinel et l'autre d'un poing américain.

La bagarre est violente, et la malheureuse serveuse va être sérieusement blessée en encaissant un coup de pied en plein dans le ventre ainsi qu'une blessure au poignet provoquée par l'arme blanche. Le patron, ainsi que l'un des agresseurs seront également touchés et transportés aux urgences. Les deux cousins finiront en garde à vue, de même que le patron.

La jeune femme, elle, sera admise à la maternité pour passer des examens et s'assurer de la survie de son bébé.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La serveuse était enceinte de huit mois et a été frappée dans le ventre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-