Montpellier: ivre, il poignarde sa femme à mort et explique que la victime s'est suicidée

Montpellier: ivre, il poignarde sa femme à mort et explique que la victime s'est suicidée

Publié le 18/09/2017 à 17:01 - Mise à jour à 17:20
©Victor/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme a été poignardée à mort dans le quartier Ovalie de Montpellier vendredi. Son concubin ivre a tout d'abord nié l'avoir tuée avant d'avouer son crime aux policiers.

Il était un peu moins de 21h lorsque la police et le Samu sont intervenus dans la rue du Passage du Loup à Montpellier vendredi 15. Appelés par un homme de 40 ans, ils ont découvert sa concubine sans vie dans leur résidence. La victime présentait alors pas moins de six coups de couteaux au thorax et au cou.

Les enquêteurs se sont alors tournés vers son compagnon, ivre avec plus d'un gramme d'alcool par litre de sang. Celui-ci leur a assuré que sa compagne s'était suicidée. Mais la violence et la profondeur des blessures sur le corps de la victime ont incité les policiers à vite écarter la thèse du suicide. Ils ont alors préféré interpeller le seul témoin de la scène.

Placé en cellule de dégrisement, l'homme a nié avoir tué sa compagne âgée de 52 ans avant d'avouer son crime aux enquêteurs. Le couple se serait violement disputé ce soir là, le sujet de la querelle ne serait pas défini, le suspect ayant changé de version à plusieurs reprises, selon Métropolitain.

L'homme a été déféré au parquet de Montpellier et une information judiciaire pour homicide volontaire a été ouverte. Il a directement été incarcéré. Le couple n'était pas connu des services de police selon Le Parisien. "Cette triste affaire illustre la problématique des violences conjugales, qui se concrétisent aussi par des homicides. Les victimes sont souvent des gens qui n'avaient pas déposé plainte précédemment", a expliqué le procureur de la République de Montpellier au quotidien francilien.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été placé en détention.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-