Montpellier: une directrice d'école soupçonnée de graves maltraitances

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Montpellier: une directrice d'école soupçonnée de graves maltraitances

Publié le 15/02/2019 à 17:01 - Mise à jour à 17:05
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La directrice d'une école privée de Montpellier a été interpellée puis placée en garde à vue mardi 12. Elle est soupçonnée d'avoir maltraité au moins huit enfants durant plusieurs mois. Instable psychologiquement, la sexagénaire nie les faits en bloc.

Les témoignages des enfants font froid dans le dos. La directrice d'une école privée de Montpellier a été arrêtée puis placée en garde à vue par la sûreté départementale de l'Hérault mardi. Elle est soupçonnée de graves maltraitances sur au moins huit de ses élèves.

Pour l'instant, les parents de huit enfants, âgés de quatre à huit ans, ont porté plainte mais l'enquête pourrait mettre à jour des sévices exercés sur d'autres petites victimes. De même, des professeurs de l'établissement bilingue pourraient aussi être impliqués.

Tout a débuté en mars 2018 selon Le Parisien, la famille d'un ancien élève a déposé plainte contre la directrice et certains professeurs dans une gendarmerie. Une enquête est alors ouverte mais les résultats escomptés n'ont pas été immédiats.

A voir aussi: Biberons d'alcool ou d'urine et simulacre de noyade: la justice belge hésite entre maltraitance et torture

"Les tarifs élevés de l’école, présentée comme un modèle du genre par les parents, et la crainte de représailles ont été des obstacles importants pour les enquêteurs", a expliqué une source proche de l'enquête.

Huit familles ont finalement consenti à témoigner contre l'établissement. Elles ont alors évoqué des faits de maltraitance: un enfant a confié avoir été obligé de manger son vomi, un autre à manger des aliments auxquels il était allergique.

Lors de sorties à la piscine, certains des petits avaient la tête maintenue sous l'eau. Et pendant des séjours en classe de neige, certains enfants étaient forcés de porter leurs chaussures à l'envers.

Interrogée par les forces de l'ordre la directrice a nié les faits. La sexagénaire, instable psychologiquement, a été remise en liberté mais l'enquête préliminaire suit son cours.

A lire aussi:

Soupçons de maltraitance sur des enfants: cinq prêtres traditionalistes du Pas-de-Calais en garde à vue

Enfant affamé, enfermé dans un placard et torturé: une mère condamnée pour maltraitance extrême

Var: une directrice de crèche soupçonnée de maltraitances

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La directrice d'une école privée de Montpellier a été placée en garde à vue pour maltraitances sur des élèves.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-