Morbihan: un motard de la gendarmerie se tue dans un accident

Morbihan: un motard de la gendarmerie se tue dans un accident

Publié le 08/05/2018 à 18:58 - Mise à jour à 18:59
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un gendarme s'est tué à moto ce mardi midi à Saint-Gildas-de-Rhuys, dans le Morbihan. Il rentrait dans sa brigade après une mission. Ses collègues, sous le choc, lui ont rendu hommage.

Un gendarme de 43 ans s'est tué dans un accident ce mardi 8 aux alentours de midi. Le drame s'est déroulé à Saint-Gildas-de-Rhuys, dans le Morbihan. Le militaire qui faisait partie de l'Escadron départemental de la sécurité routière (EDSR) a trouvé la mort au volant de sa moto et dans l'exercice de ses fonctions.

Comme l'a indiqué France 3 Bretagne, il retournait dans sa brigade de Theix-Noyalo "après avoir rempli sa mission de contrôle routier lorsqu'un véhicule lui a coupé la route en tournant à un carrefour", a expliqué François Touron, procureur de la République de Vannes.

Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire: ce serait en effet un automobiliste qui lui aurait coupé la route alors qu'il était à moto. Les hommes chargés de l'affaire devront déterminer les circonstances exactes dans lesquelles l'accident s'est déroulé.

A voir aussi: Gard - une fillette meurt noyée après un accident de voiture

Le conducteur de la voiture est sorti indemne mais très choqué de l'accident. Quant aux secours, ils sont arrivés rapidement sur les lieux et le SMUR 56 a même dépêché un hélicoptère Dragon 56 pour secourir le militaire.

Malheureusement les urgentistes n'ont rien pu faire pour sauver le célibataire de 43 ans qui est décédé sur les lieux du drame.

Les collègues de l'homme sont très choqués et lui ont rendu hommage, tout comme le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui a présenté ses condoléances par voie de communiqué.

"Je viens de perdre un des miens. (…) Je vais m'occuper de resserrer les rangs de mes hommes dans ces moments difficiles et accompagner la famille", a expliqué le colonel Massip, à la tête du groupement de gendarmerie du Morbihan, à la chaîne régionale.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le gendarme rentrait de mission à moto lorsque l'accident mortel est survenu.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-