Mort de Naomi Musenga: l'opératrice du Samu suspendue

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 09 mai 2018 - 18:04
Image
Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) ont diligenté une enquête administrative pour "faire la lumière" sur la prise en charge par le Samu d'une jeune femme de 22 ans, moquée au téléphone par
Crédits
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
L'opératrice du Samu qui a réceptionné l'appel de la jeune Naomi Musenga, 22 ans (morte en décembre), a été suspendue à titre conservatoire. (Illustration)
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
L'opératrice du Samu, qui a pris l'appel de Naomi Musenga (22 ans) en décembre dernier, a été suspendue à titre conservatoire par sa direction. La jeune femme avait succombé à une défaillance multiviscérale après avoir composé le 15 et ne pas avoir été prise au sérieux.

L'opératrice du Samu qui a traité l'appel de Naomi Musenga, morte en décembre dernier après avoir composé le 15, a été suspendue par la direction des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, selon une information de BFM.

La victime, âgée de 22 ans et maman d'une petite fille, avait appelé pour d'intenses maux de ventre et avait été reçue par les moqueries et le ton sec de l'opératrice qui lui avait ensuite dit de se tourner vers SOS Médecins… qui avait fini par envoyer le Samu à la jeune femme. Trop tard. Son état de santé était trop grave et elle a succombé à une défaillance multiviscérale une fois à l'hôpital.

Une enquête administrative a été ouverte après la plainte des proches, qui aimeraient comprendre ce qu'il s'est passé, et savoir si l'intervention rapide des secours aurait pu sauver Naomi.

Lire précédemment: elle téléphone au Samu de Strasbourg puis meurt d'une défaillance multiviscérale

Dès le 2 mai, après ouverture de l'enquête suite à l'article du magazine Hebdi dénonçant l'agressivité de l'opératrice (une auxiliaire de régulation médicale pour utiliser la dénomination exacte de son poste), Christophe Gautier, directeur général des hôpitaux de Strasbourg, avait déjà pris la décision de la transférer dans un autre service.

Et aussi: moquée par le SAMU, elle décède peu après, "graves dysfonctionnements" selon Buzyn

Après avoir auditionné la personne, il a décidé de la suspendre à titre conservatoire en attendant les résultats de l'enquête administrative.

Par ailleurs, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Strasbourg pour "non-assistance à personne en péril". C'est la soeur de la jeune femme qui a écrit au procureur pour déposer plainte.

 

À LIRE AUSSI

Image
Le Samu montré du doigt après le décès d'une jeune femme à Strasbourg. AFP PHOTO LOIC VENANCE
Les appels au Samu, comment ça marche ?
Le service d'aide médicale d'urgence (Samu), montré du doigt après le décès d'une jeune femme à Strasbourg, est organisé dans chaque département pour répondre aux situ...
09 mai 2018 - 16:59
Société
Image
Le Samu montré du doigt après le décès d'une jeune femme à Strasbourg. AFP PHOTO LOIC VENANCE
Décès de Naomi Musenga: la justice enquête, l'opératrice du Samu est suspendue
Le parquet de Strasbourg a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête préliminaire pour faire la lumière sur le décès fin décembre de Naomi Musenga, 22 ans, raillée pa...
09 mai 2018 - 13:01
Société
Image
une ambulance du Samu
"Oui, vous allez mourir": elle téléphone au Samu de Strasbourg puis meurt d'une défaillance multiviscérale
Une jeune strasbourgeoise de 22 ans est décédée quelques heures après avoir appelé le Samu en décembre dernier. Une enquête a été ouverte: l'opératrice l'avait dirigée...
08 mai 2018 - 15:21
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don