Mort de Yassine à Aulnay-sous-Bois: mystères et suspicions envers la police

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mort de Yassine à Aulnay-sous-Bois: mystères et suspicions envers la police

Publié le 16/09/2017 à 10:36 - Mise à jour à 10:49
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le mystère demeure ce samedi suite à la découverte jeudi du corps du jeune Yassine dans un sous-sol d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). L’autopsie a écarté l’hypothèse d’une mort violente. Mais dans ce quartier sensible, ils sont nombreux à réclamer "la vérité", certains n’hésitant pas à accuser la police.

Le corps du jeune Yassine, 24 ans, a été retrouvé dans une cave d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) jeudi 14, dans des circonstances suspectes. L’autopsie dont les premiers résultats ont été révélés le lendemain a jeté le trouble, certains allant jusqu’à dénoncer un complot policier. Les analyses ont en effet écarté l’hypothèse d’une mort violente, sans encore définir la cause du décès. Seul un hématome à la tempe, compatible avec une chut, a été relevé.

Des conclusions qui n’enlèvent donc rien au mystère. En effet, plusieurs éléments étranges ont entouré la découverte du corps, faisant davantage pensé à un crime de prime abord. Le pantalon de la victime avait été baissé et une barre de fer a été retrouvée sous le cadavre. Une petite quantité de poudre blanche a également été découverte sur place, mais les analyses ont révélé qu’il ne s’agissait que de Doliprane réduit en poudre.

Des produits stupéfiants ainsi qu’une importante somme d’argent liquide ont en revanche été retrouvés au domicile de la victime ainsi que dans sa voiture. Du matériel pouvant servir au conditionnement de drogue a également été découvert dans la cave, sans qu'un lien entre la victime et le trafic ait encore été établi.

Des éléments et analyses qui semblent loin de dégager un scénario évident. Une enquête en recherche sur les causes de la mort est toujours en cours ce samedi 16, mais cela n’a pas suffi à mettre fin aux soupçons. Sur les réseaux sociaux ils sont nombreux à demander "la vérité" sur la mort du jeune homme, certains accusant plus clairement la police d’assassinat.

Un sujet particulièrement sensible à Aulnay-sous-Bois, déjà théâtre de l’affaire Théo en février dernier.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Les enquêteurs poursuivent leur travail pour découvrir les causes de la mort du jeune homme.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-