Mort de Zineb Redouane : la contre-enquête qui démonte la version officielle, plainte contre Christophe Castaner

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mort de Zineb Redouane : la contre-enquête qui démonte la version officielle, plainte contre Christophe Castaner

Publié le 01/12/2020 à 13:04 - Mise à jour à 13:06
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Le média d’investigations Disclose démontre, grâce à des vidéos et de la modélisation 3D, que Zineb Redouane est morte à la suite d’un tir tendu de gaz lacrymogène. 
 
C’était il y a tout juste deux ans, le 1er décembre 2018 à Marseille lors de l’acte III des Gilets jaunes.
 
Lorsque le cortège de manifestants passe dans la rue des Feuillants, Zineb Redouane, 80 ans, s’apprête à fermer ses volets pour éviter que les gaz lacrymogènes ne pénètrent dans son appartements. C’est à ce moment-là qu’elle est touchée au visage par une capsule de gaz.
 
Transportée à l’hôpital, Zineb Redouane meurt le lendemain sur la table d’opération, officiellement d’un arrêt cardiaque dû à un choc opératoire.
 
Bataille pour la vérité
 
Depuis deux ans, la famille et les proches de l’octogénaire se battent pour savoir la vérité, portant notamment plainte pour « violences ayant entraîné la mort ». 
 
L’une de ses filles assure que la victime lui a dit :
 
« Le policier m’a visée, je l’ai vue »
 
Autopsie algérienne contredisant l’autopsie française, « nettoyage » de l’appartement par des forces de l’ordre, CRS frappés d’amnésie sur les circonstances du tir, armes non fournies à l’IGPN… L’enquête  patine, la polémique s’installe.
 
En mars 2019, alors ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner prend clairement position :
 
« Je ne voudrais pas qu’on laisse penser  que les forces de l’ordre ont tué Zineb Redouane. Parce que c’est faux »
 
Un tir tendu, formellement interdit
 
En ce 1er décembre 2020, une contre-expertise de médias indépendants, Disclose et le groupe recherche londonien Forensic Architecture, démonte la version officielle qui s’appuie sur le rapport balistique, lequel a conclu à une « mort accidentelle », l’arme – un lanceur Cougar – ayant été « utilisée selon les modélisations et les procédures d’emploi en vigueur dans la Police nationale ».
 
En clair, ce rapport balistique estime que la grenade à l’origine du décès de Zineb Redouane a fait l’objet d’un tir réglementaire en cloche. La contre-expertise démontre qu’il s’agissait d’un tir tendu, formellement interdit. 
 
Voici l’enquête complète :

 
Ce mardi, la famille de « Mama Zina » annonce déposer une plainte contre Christophe Castaner, désormais patron des Marcheurs à l’Assemblée nationale, pour « altération et soustraction de preuves ». Selon cette plainte, l’ex-ministre de l’Intérieur aurait notamment « directement donné l’ordre de ne pas saisir le lance-grenades ».
 
Sur le plan judiciaire, l’enquête est toujours en cours. L’affaire a d’ailleurs été dépaysée à Lyon, le procureur-adjoint de Marseille ayant été présent, le 1er décembre 2018, aux côtés des forces de l’ordre. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Plusieurs manifestations ont eu lieu depuis deux ans, pour soutenir la famille dans sa recherche de vérité

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-