Mort d'Emiliano Sala: le pilote intoxiqué au monoxyde de carbone avant le crash?

Mort d'Emiliano Sala: le pilote intoxiqué au monoxyde de carbone avant le crash?

Publié le 14/08/2019 à 18:26
© HO / AAIB/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a fait de nouvelles révélations concernant l'enquête sur le crash d'avion ayant entraîné la mort d'Emiliano Sala et de son pilote David Ibbotson. Les deux hommes auraient été exposés à des niveaux "potentiellement mortels" de monoxyde de carbone avant le crash.

L'enquête sur la mort de l'ex-footballeur du FC Nantes Emiliano Sala se poursuit, sept mois après le crash de son avion dans La Manche. Le corps de son pilote David Ibbotson n'a jamais été retrouvé.

L'AAIB a révélé ce mercredi les résultats de nouveaux tests toxicologiques effectués sur la dépouille d'Emiliano Sala: ils montrent des concentrations de monoxyde de carbone très élevées.

Sala avait un taux de saturation en carboxyhémoglobine (COHb) de 58%.

Au-delà de 50%, le monoxyde de carbone peut être mortel. Il peut aussi provoquer des malaises, de la somnolence ou même une crise cardiaque. Le pilote comme le footballeur ont été exposés avant le crash.

Lire aussi: Emiliano Sala - le père du footballeur est mort, trois mois après son fils

Désormais, les enquêteurs cherchent à comprendre comment le monoxyde de carbone a pu se diffuser dans l'habitacle de l'avion. Des problèmes d'étanchéité ou une défaillance du moteur pourraient expliquer l'intoxication.

La famille d'Emiliano Sala espère qu'un examen technique de l'épave de l'avion permettra de répondre à ces questions. Le problème, c'est qu'il est toujours au fond de l'eau.

Voir aussi:

Mort d'Emiliano Sala: daltonien, le pilote n'aurait jamais dû voler de nuit

Emiliano Sala: sa tête trop abîmée, le footballeur identifié par ses empreintes

Emiliano Sala: le pilote n'était pas habilité à transporter des passagers payants

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emiliano Sala et son pilote auraient été exposés à des niveaux "potentiellement mortels" de monoxyde de carbone avant le crash.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-