Moselle: l'hôpital annonce par erreur à un patient qu'il a un cancer

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Moselle: l'hôpital annonce par erreur à un patient qu'il a un cancer

Publié le 13/12/2017 à 10:37 - Mise à jour à 10:56
©Swoan Parker/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le 25 novembre dernier, quelques jours après avoir passé des examens, un père de famille de 48 ans a reçu un courrier du centre hospitalier de Metz lui annonçant qu'il était atteint d'un cancer de la vessie ou de la prostate. Il s'agissait en réalité d'une grossière erreur.

Il était choqué, probablement désemparé. Le 25 novembre dernier, quelques jours après avoir passé des examens pour une chirurgie de l'estomac, un père de famille de 48 ans a reçu un courrier du centre hospitalier de Metz lui annonçant qu'il était atteint d'un cancer de la vessie ou de la prostate. Dessus était inscrit le terme "carcinome urothélial". "Je n'y connais rien mais quand on lit carcinome, on sait bien que c’est la cata", a expliqué la victime lors d'une interview accordée au Républicain Lorrain. Ce qu'il ignorait cependant, c'est qu'il s'agissait d'une grossière erreur.

Paniqué par ce qu'il venait d'apprendre, le quadragénaire a immédiatement tenté de joindre l'hôpital, sans succès. Ne sachant pas quoi faire, il s'est alors tourné vers une amie infirmière qui lui a bel et bien confirmé la mauvaise nouvelle en lisant son compte-rendu. "Un coup de massue" pour ce père de famille dont le monde s'est écroulé en un instant.

Quelques jours plus tard, après avoir averti ses proches, il a également décidé de se rendre chez son médecin traitant pour lui faire part de la nouvelle. Très étonnée d'apprendre qu'il était atteint de cette maladie, elle s'est dite aussi consternée par la manière dont son patient avait appris la nouvelle.

A lire aussi - Portugal: il passe 43 ans de sa vie dans un fauteuil roulant à cause d'un mauvais diagnostic 

Mais finalement, plus de peur que de mal. Près d'une semaine après avoir passé ses examens, le patient a reçu un appel de l'hôpital lui expliquant qu'il s'agissait d'une erreur de diagnostic. Au bout du fil, la secrétaire lui a expliqué, qu'en réalité, ses résultats ne présentaient aucune anomalie.

Heureux d'apprendre qu'il n'avait finalement rien à craindre, l'homme va toutefois engager des poursuites contre l'hôpital. Et ce, pour obtenir réparation après avoir vécu l'angoisse pendant plusieurs jours. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un hôpital a diagnostiqué à un patient un cancer alors que ses résultats ne présentaient aucune anomalie.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-