Moselle: un conducteur arrêté au volant d'une voiture désossée, il explique que "la peinture n'était pas sèche"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Moselle: un conducteur arrêté au volant d'une voiture désossée, il explique que "la peinture n'était pas sèche"

Publié le 30/01/2017 à 15:29 - Mise à jour à 16:06
©Captude d'écran Facebook Gendarmerie nationale
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les gendarmes du peloton mobile de Phalsbourg en Moselle s'en souviendront longtemps: ils ont verbalisé un homme roulant dans une voiture réduit à un état minimaliste, sans pare-brise, sans portière et sans pare-choc (et sans beaucoup d'autres choses...) qui justifiait l'état de son véhicule par un problème de peinture pas tout à fait sèche.

Le chauffeur du véhicule ne craignait visiblement pas de se faire remarquer par les autorités, ce qui n'a d'ailleurs pas manqué d'arriver sur une route de Moselle. Ce samedi 28 en effet, un automobiliste est tombé sur un contrôle de gendarmerie qui lui a valu une verbalisation multiple. Et pour cause: l'homme roulait au volant d'une voiture très largement désossée, qui ne comportait ni portière ni pare-choc. La Golf, de couleur rouge, n'avait également pas de coffre, pas de plaque d'immatriculation et, peut-être plus grave en termes de sécurité routière, pas de rétroviseurs.

C'est sur la route départementale 38 (RD38), à côté de la commune de Mittelbronn que la voiture a été arrêtée, à 14h30, par le peloton motorisé de Phalsbourg.

Lorsque le conducteur a été interrogé sur les raisons expliquant l'état de son véhicule, l'homme a simplement répondu –d'après le compte Facebook de la gendarmerie nationale– qu'il venait tout juste de refaire la peinture et qu'il n'avait pas remonté le véhicule car celle-ci n'était pas tout à fait sèche...

Les gendarmes ont recensé la bagatelle de sept infractions au code de la route qui ont entraîné autant de contraventions, avec en sus l'immobilisation immédiate du véhicule.

On peut reconnaître au moins une qualité au conducteur: sa grande résistance au froid. Lors de son contrôle routier en effet, la température extérieure ne dépassait guère les 5 degrés celsius, après plusieurs jours d'un froid intense qui avait balayé la France.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La voiture était presque réduite à son plus simple appareil.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-