Moselle: une vingtaine de sangliers se noient lors d'une partie de chasse

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Moselle: une vingtaine de sangliers se noient lors d'une partie de chasse

Publié le 26/11/2018 à 14:38 - Mise à jour à 14:45
© FREDERICK FLORIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

En voulant échapper aux chasseurs dans une forêt de Moselle, des sangliers sont tombés dans le canal de la Marne. Malgré les efforts des pompiers, une vingtaine de suidés se sont noyés.

Les pompiers ont tout tenté pour sauver les animaux de la noyade, en vain pour certains d'entre eux. Une vingtaine de sangliers se sont noyés dans les eaux glaciales du canal de la Marne au Rhin, en Moselle dimanche 25 dans l'après-midi. Les suidés avaient été poussés vers la rivière par une partie de chasse.

Selon France Bleu Lorraine Nord, les chasseurs ont opéré une battue dans la forêt de Gondrexange "dans le cadre du nouveau plan d'action départemental de régulation des sangliers pour lutter contre les dégâts très importants causés dans le sud de la Moselle". Cette dernière a effrayé une harde d'une quarantaine de sangliers qui se sont enfuis vers le canal de la Marne. Les suidés se sont alors jetés dans l'eau glaciale pour échapper aux chasseurs.

Lire aussi - Yonne: Un chasseur en blesse grièvement un autre en visant un sanglier

Ces derniers ont immédiatement appelé les pompiers lorsqu'ils ont constaté que les animaux se noyaient. Les secours sont arrivés avec des barques et des cordes pour sauver les bêtes. Les pompiers sont parvenus "à remonter sur la berge une douzaine d'animaux, qui s'échappent, les autres se sont noyés dans les eaux glacées du canal", a fait savoir la radio.

"Selon les chasseurs, il est fréquent de voir des sangliers tomber dans l'eau. Mais les chasseurs travaillent avec Voie Navigable de France pour aménager les berges et pour éviter les accidents", a expliqué France Bleu.

Voir:

Accidents de chasse et promeneurs: où les chasseurs ont-ils le droit de tirer?

Un chasseur chargé par un sanglier "sérieusement" blessé

Le chasseur sort son couteau face au sanglier et se blesse lui-même

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Poursuivis par des chasseurs, des sangliers se sont noyés dans le canal de la Marne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-