#MosqueMeToo: quand les femmes dénoncent les agressions sexuelles lors du pèlerinage à La Mecque

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

#MosqueMeToo: quand les femmes dénoncent les agressions sexuelles lors du pèlerinage à La Mecque

Publié le 12/02/2018 à 11:46 - Mise à jour à 11:56
© KARIM SAHIB / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis plusieurs jours, de nombreuses femmes victimes de harcèlement et d'agression sexuelle font le récit de ce qu'elles ont vécu pendant le hadj, le pèlerinage à La Mecque qui rassemble chaque année des millions de personnes.

Après les mouvements BalanceTonPorc et MeToo, c'est désormais au tour du hashtag MosqueMeToo de faire son apparition sur les réseaux sociaux. Depuis plusieurs jours, de nombreuses femmes victimes de harcèlement et d'agression sexuelle font le récit de ce qu'elles ont vécu pendant le hadj, le pèlerinage à La Mecque qui rassemble chaque année en Arabie saoudite quelque deux millions de pèlerins venus du monde entier. 

"J’ai partagé mon expérience après avoir été abusée sexuellement pendant le hadj en 1982, quand j’avais 15 ans, dans l’espoir d’aider les femmes musulmanes à rompre le silence et le tabou autour de leur expérience", a écrit le 5 février dernier Mona Eltahawy, la journaliste américano-égyptienne à l'origine de ce mouvement.

Après avoir témoigné de sa propre expérience, elle a ensuite appelé les victimes d'harcèlement ou d'agression sexuelle à utiliser le hashtag MosqueMeToo pour dénoncer ce phénomène. Un appel qui a trouvé écho puisque des milliers de tweets ont été publiés sur le réseau social peu après sa publication.

Et si ces témoignages ont suscité une vague de soutien et de solidarité, certains internautes ont parfois eu des réactions négatives, mettant en cause ses déclarations. Un point qu'a tenu à soulever Mona Eltahawy dans un post Twitter. Agée de 50 ans, elle y a recensé toutes les critiques qu'a générées son appel. 

Lire aussi - Pèlerinage à La Mecque: les mille visages du hajj 

"1. Tu es trop moche pour être agressée. 2. Tu es payée pour dire ça. 3. Tu cherches juste à être célèbre. 4. Tu veux juste de l’attention. 5. Tu veux détruire l'islam. 6. Tu veux juste salir l’image des musulmans. 7. Tu es une pute", a-t-elle notamment écrit. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Depuis plusieurs jours, des femmes dénoncent des agressions sexuelles pendant le pèlerinage à La Mecque.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-