Motards en colère: deux blessés en marge de la manifestations à Aix-en-Provence

Motards en colère: deux blessés en marge de la manifestations à Aix-en-Provence

Publié le 16/04/2018 à 11:09 - Mise à jour à 11:34
© PASCAL PAVANI / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux personnes ont été blessées en marge d'une manifestation samedi à Aix-en-Provence contre la réduction de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur 400.000 km de routes secondaires. Un altercation a opposé un automobiliste et son passager à des motards.

La manifestation a fini en pugilat. Samedi 14, plus d'un millier de motards s'étaient donné rendez-vous à Aix-en-Provence pour dire leur opposition à la volonté du gouvernement de faire baisser la vitesse maximale autorisée de 90 km/h à 80 km/h sur certains axes.

Si la manifestation, organisé à l'initiative du l'association Motards en colère, s'est déroulée sans incident, une altercation a eu lieu entre deux automobilistes et des motards. Le conducteur du véhicule a tenté de forcer le passage, renversant plusieurs motos au passage et menaçant de faucher des manifestants. Son véhicule a immédiatement été encerclé par plusieurs dizaines de motards qui l'ont frappé à de multiples reprises. Le passager du véhicule, armé d'un couteau a porté plusieurs coups, blessant à la main deux manifestants. Les deux automobilistes ont finalement pris la fuite en trombe, manquant de renverser un membre de l'organisation de la manifestation.

Un des blessés a été opéré pour d'importantes plaies au niveau des mains qui ont nécessité une intervention chirurgicale. L'autre est plus légèrement touché, également au niveau des mains. Trois points de sutures lui ont été posés.

Le conducteur et son passager sont parvenus à prendre la fuite et sont activement recherchés.

Lire aussi - Manifestation à Paris de 700 motards contre les 80 km/h

Plusieurs milliers de motards et d'automobilistes "en colère" avaient une nouvelle fois manifesté samedi dans plusieurs villes de France. Le gouvernement a annoncé le 9 janvier la réduction de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur 400.000 km de routes secondaires à double sens sans séparateur central (terre-plein, glissière). Selon lui, ces routes ont concentré 55% des accidents mortels en 2016.

Durant son interview de jeudi sur TF1, Emmanuel Macron a défendu cette disposition très critiquée à droite, parmi les automobilistes et dans les territoires ruraux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux motards ont été blessés à la main lors de l'agression.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-