Mougins: son ami est au lit avec sa femme, il tire un coup de feu

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Mougins: son ami est au lit avec sa femme, il tire un coup de feu

Publié le 08/08/2017 à 09:49 - Mise à jour à 09:59
©Jim Young/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En voyant son ami au lit avec sa femme, un homme a pris son arme et a tiré un coup de feu pour les séparer. Il a écopé de quatre mois de prison ferme.

La soirée s'est mal terminée. Le 3 juin dernier, un homme d'affaires cannois a organisé une soirée dans sa villa de Mougins (Alpes-Maritimes), invitant un ami de longue date, un instructeur du GIGN. Et peu avant minuit, alors que son épouse et son invité étaient en pleine conversation au bord de la piscine, il est parti se coucher. Seulement voilà: il s'est réveillé dans la nuit et a trouvé sa femme au lit avec son ami, selon une information divulguée par Nice-Matin. Choqué, il a alors donné trois minutes à son épouse pour rejoindre le lit conjugal et le même délai à son ami pour quitter sa maison.

Mais les deux ne semblaient pas enclins à obtempérer. Face à cette trahison et à ce manque de respect, il est alors parti chercher son arme et a fait feu pour les séparer. Fort heureusement, personne n'a été blessé. "Il sait bien tirer puisque c’est son ami gendarme qui lui a appris", a déclaré son avocat. Et si le procureur a semblé comprendre la situation en expliquant que "n’importe qui aurait pu s’emporter compte tenu des circonstances", il a tout de même requis une peine: l'homme trompé a écopé de quatre mois de prison ferme.

Selon un sondage IFOP publié en janvier 2017, 33% des femmes ont déjà trompé leur partenaire au cours de leur vie. Ce chiffre, en augmentation, est toutefois inférieur à la proportion d'homme ayant déjà cédé à la tentation (près de 50%).

Au total, 62% des femmes potentiellement infidèles avaient déclaré que l’attirance physique pour quelqu'un jouerait un "rôle déterminant" dans le fait qu’elles pourraient se livrer à une telle expérience. Les autres critères le plus déterminant seraient les sentiments pour cette personne (à 55%) et le manque d’attention ou d’affection de son conjoint (à 50%).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme trompé a écopé de quatre mois de prison ferme. (photo d'illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-