Mouvement de panique à Nice après France-Belgique, plusieurs blessés (vidéo)

Mouvement de panique à Nice après France-Belgique, plusieurs blessés (vidéo)

Publié le 11/07/2018 à 08:07 - Mise à jour à 08:11
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un mouvement de foule a provoqué la panique à Nice mardi soir, au moment de la victoire de l'équipe de France face à la Belgique. Au niveau du cours Saleya, des gens ont cru entendre des coups de feu et des explosions et se sont mis à courir. Une trentaine de personnes ont été blessées.

La fête a failli tourner au drame. Mardi 10 juillet, juste avant de célébrer la victoire de la France face à la Belgique, en demi-finale de Coupe du monde, un mouvement de foule d'ampleur a provoqué la panique à Nice.

Au niveau du cours Saleya, où était installée la fan-zone de la ville, des gens ont cru entendre des coups de feu et des explosions. Ils se sont alors mis à courir, cherchant à se réfugier dans les bars et restaurants avoisinants.

Les terrasses ont été mises sans dessus-dessous. Des tables et des chaises ont été renversées et des personnes sont tombées. "Les gens ont cru à des coups de feu, à un attentat, certains ont voulu se cacher dans le restaurant", a témoigné un restaurateur du cours Saleya.

Lire aussi: premier feu d'artifice à Nice depuis l'attentat - "on n'oublie pas mais les festivités reprennent"

Le souvenir de l'attentat de Nice sur la Promenade des Anglais, le 14 juillet 2016, est encore bien trop vivace dans les têtes.

Et la menace terroriste, toujours élevée, a fait passer des pétards pour des coups de feu. Une trentaine de personnes ont tout de même été légèrement blessées dans ce mouvement de foule.

Selon Nice-Matin, ce sont donc bien des pétards -tirés aux deux extrémités du cours Saleya- qui ont provoqué cet incident. Cela n'a duré que quelques minutes, mais c'était suffisant pour gâcher la fête. Des gens ont eu très peur et de nombreuses personnes étaient en pleurs après les faits.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un mouvement de panique a fait une trentaine de blessés mardi soir, à Nice, après le coup de sifflet final du match France-Belgique.

Newsletter





Commentaires

-