Nancy: les parents d'un bébé d'un an soupçonnés de viol, tortures et meurtre

Nancy: les parents d'un bébé d'un an soupçonnés de viol, tortures et meurtre

Publié le 15/07/2019 à 16:28 - Mise à jour à 16:44
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un bébé âgé d'un an est mort de façon suspecte, samedi 13 au soir à Nancy. Ses parents sont soupçonnés d'homicide volontaire sur mineur de quinze ans et accompagné de viol, tortures ou actes de barbarie.

La petite fille d'un an serait décédée des suites des mauvais traitements que lui ont infligés ses parents. Un homme et une femme doivent être présentés à un juge à Nancy en Meurthe-et-Moselle, en vue d'une mise en examen pour homicide volontaire et viol. Leur bébé a succombé à l'hôpital dans des circonstances troubles samedi dans la soirée.

Selon L'Est Républicain, qui révèle l'information, les faits se seraient déroulés "dans une chambre de l'hôtel Saint-Georges, situé rue du Tapis-Vert, reconverti, depuis plusieurs années, en logements sociaux". Les parents ont été interpellés par les forces de l'ordre alors que leur enfant était transféré dans un état grave à l'hôpital de Nancy-Brabois. Peu après son admission et sa prise en charge par le personnel médical, le bébé est malheureusement décédé des suites d'actes de maltraitance.

Lire aussi - Viols d'enfants en direct: le live-streaming pédopornographique explose

Placés en garde à vue, le couple a été poursuivi dans un premier temps pour des faits criminels de coups mortels aggravés sur mineur de moins de quinze ans et par ascendant. Toutefois, après leur audition, le parquet de Nancy a décidé de requalifier les faits.

"Une ouverture d'information est prévue cet après-midi avec la qualification d'homicide volontaire sur mineur de quinze ans et accompagné de viol, tortures ou actes de barbarie", a fait savoir à BFMTV Béatrice Bluntzer, procureure de la République adjointe à Nancy.

Les parents encourent la réclusion criminelle à perpétuité si ils sont reconnus coupable.

Voir:

Un pédophile présumé mis en examen pour le viol d'un petit garçon de 4 ans

Isère: une jeune fille mineure violée en pleine rue

Fillette violée chez ses parents: le Défenseur des droits dénonce "de nombreuses défaillances"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le couple pourrait être mis en examen pour homicide volontaire et viol.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-