Nantes: disparition inquiétante de 6 kilos de nitrate de potassium dans un labo, une enquête ouverte

Nantes: disparition inquiétante de 6 kilos de nitrate de potassium dans un labo, une enquête ouverte

Publié le 30/08/2017 à 19:45 - Mise à jour à 19:47
©Pol Emile/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La faculté de médecine de Nantes a déposé plainte après la disparition de 6 kg de nitrate de potassium. La substances pouvant entrer dans la composition d'explosifs, une enquête a été ouverte.

Environ 6 kg de nitrate de potassium, une substance chimique dangereuse, ont disparu de la faculté de médecine de Nantes a-t-elle fait savoir jeudi 24. Selon Le Parisien qui révèle l'information "un colis contenant ce composé chimique est arrivé à Nantes le 2 août". Il a ensuite été oublié dans le poste de garde du laboratoire, "un endroit très passant".

C'est un technicien du laboratoire qui s'est finalement aperçu de la disparition dudit colis et l'a signalé à la direction. "Mais il ignorait que ce produit était particulièrement dangereux et il a tardé informer ses supérieurs", précise le journal.

L'affaire est prise très au sérieuse, en effet le nitrate de potassium "est une substance dangereuse et instable", précise une source proche de l’affaire. "Mélangée avec certains composants, elle provoque des explosions dévastatrice", a fait savoir l'institut qui a déposé plainte.

Compte tenu du danger potentiel que représente une telle dose de nitrate de potassium dans la nature, une enquête a été ouverte. Dans un contexte de risque terroriste le moindre vol de substance chimique dangereuse est automatiquement confié à la police judiciaire de Rennes. "Mais pour l’heure, les policiers ne savent pas encore si ce nitrate de potassium a réellement été volé. Ils s’attachent à vérifier les différentes livraisons pour déterminer s’il s’agit vraiment d’un vol", a confié une autre source au quotidien francilien.

Pour l'heure, aucune interpellation n'a eu lieu dans cette affaire et la police communique très peu sur le sujet.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




le nitrate de potassium "est une substance dangereuse et instable (...) mélangée avec certains composants, elle provoque des explosions dévastatrice".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-